October 17, 2018 / 2:41 PM / a month ago

Le moral des patrons de PME-ETI s'effrite encore

La confiance des dirigeants de PME et d'entreprises de taille intermédiaire (ETI) dans l'économie française a encore reculé ce mois-ci pour s'établir à son plus bas niveau depuis le printemps 2017, selon l'observatoire OpinionWay-Banque Palatine à paraître jeudi dans Challenges. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - La confiance des dirigeants de PME et d’entreprises de taille intermédiaire (ETI) dans l’économie française a encore reculé ce mois-ci pour s’établir à son plus bas niveau depuis le printemps 2017, selon l’observatoire OpinionWay-Banque Palatine à paraître jeudi dans Challenges.

Ils sont encore 75% à se dire confiants sur les perspectives à six mois de l’économie française, mais l’indicateur perd quatre points sur un mois et 13 depuis juin pour revenir à son niveau de mai 2017.

L’optimisme exprimé pour leur propre activité reste à un niveau très élevé (82%) mais il perd deux points sur le mois et dix points depuis juin pour tomber à son plus bas depuis avril 2017.

“Même s’ils baissent une nouvelle fois, les indicateurs ne s’effondrent pas pour autant et restent à un niveau particulièrement élevé en octobre”, souligne Pierre-Yves Dréan, directeur général de la Banque Palatine.

“Après les orages de l’été, les dirigeants d’ETI sont dans une situation d’attente et les bases de la confiance sont solides : production industrielle dynamique, carnets de commandes remplis et augmentation des effectifs”, ajoute-t-il en estimant que le rebond de la croissance signalé depuis l’été par l’Insee et la Banque de France “pourrait permettre à l’optimisme de repartir à la hausse d’ici la fin de l’année”.

En attendant, l’indice qui synthétise les perspectives d’investissement poursuit son reflux par rapport à son record de juin, cédant trois points après en avoir déjà perdu six en septembre.

Les dirigeants sont toujours globalement confiants pour l’activité de leur entreprise en 2018 : 35% (-4 points sur un mois) pensent qu’elle progressera et 50% (+4 points) qu’elle sera stable par rapport à 2017. Ils ne sont que 11 % (-2 points) à prévoir un recul et 80% des entrepreneurs se disent en ligne avec les objectifs fixés en début d’année.

L’enquête a été effectuée auprès d’un échantillon représentatif de 304 dirigeants dont l’entreprise génère un chiffre d’affaires compris entre 15 et 500 millions d’euros, interrogés par téléphone entre le 24 septembre et le 5 octobre.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below