October 17, 2018 / 9:35 AM / a month ago

Grande-Bretagne: L'inflation décélère à 2,4% en septembre

LONDRES (Reuters) - L’inflation a décéléré plus que prévu en septembre au Royaume-Uni, revenant à son plus bas niveau depuis trois mois sous l’effet notamment d’une baisse des prix alimentaires.

L'inflation a décéléré plus que prévu en septembre au Royaume-Uni, revenant à son plus bas niveau depuis trois mois sous l'effet notamment d'une baisse des prix alimentaires. /Photo d'archives/REUTERS/Peter Summers

Les prix à la consommation ont augmenté de 2,4% en rythme annuel, marquant un ralentissement de l’inflation après le pic de six mois de 2,7% atteint en août, a annoncé mercredi l’office national de la statistique (ONS).

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un taux d’inflation de 2,6%. D’un mois sur l’autre, les prix ont augmenté de seulement 0,1% contre +0,2% prévu et +0,7% en août.

“L’alimentation est le principal facteur de modération de l’inflation car la hausse des prix de septembre dernier ne s’est pas reproduite, tandis que les tarifs des ferries reculaient après les pics atteints durant les mois d’été”, a déclaré Mike Hardie, statisticien à l’ONS.

La décélération de l’inflation devrait soulager les ménages britanniques, qui ont vu leur pouvoir d’achat contraint depuis le vote en faveur du Brexit en 2016, d’autant que l’ONS a annoncé lundi une croissance salariale de 3,1% durant les mois d’été, le rythme le plus rapide en près de dix ans.

Le taux d’inflation avait atteint un pic de cinq ans de 3,1% en novembre dernier, quand l’impact inflationniste de la chute de la livre après le référendum de juin 2016 était à son maximum.

La Banque d’Angleterre s’attend à une poursuite de la modération de l’inflation, qui devrait toutefois se maintenir légèrement au-dessus de son objectif de 2% sur les deux prochaines années, justifiant ainsi sa politique de hausses de taux graduelles.

Les prix à la production ont quant à eux augmenté de 3,1% en rythme annuel en septembre, dépassant le consensus qui donnait une hausse de 2,9% comme en août. Les prix des matières premières, dont bon nombre sont importées, ont bondi en particulier de 10,3% par rapport à septembre 2017, contre +9,4% (révisé) en août et +9,2% attendu.

L’ONS a par ailleurs indiqué que les prix immobiliers avaient augmenté de 3,2% en août sur un an dans le Royaume-Uni, leur plus faible progression depuis août 2013, après une hausse de 3,4% en juillet. A Londres, ils ont reculé de 0,2%.

La livre sterling a cédé du terrain face au dollar et à l’euro après la publication de ces chiffres, permettant à la Bourse de Londres d’amplifier légèrement sa progression.

Andy Bruce et Jonathan Cable, Véronique Tison pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below