October 11, 2018 / 10:31 AM / 9 days ago

Pékin doit prévoir des mesures "puissantes" pour l'économie

PEKIN (Reuters) - La Chine doit préparer des mesures de politique monétaire “plus puissantes”, et même un programme d’ampleur de soutien à l’activité, afin de prévenir une stagnation de son économie dans un contexte de tensions commerciales avec les Etats-Unis, écrit jeudi un quotidien d’Etat à grand tirage.

La Chine doit préparer des mesures de politique monétaire "plus puissantes", et même un programme d'ampleur de soutien à l'activité, afin de prévenir une stagnation de son économie dans un contexte de tensions commerciales avec les Etats-Unis, écrit jeudi un quotidien d'Etat à grand tirage. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White

La Banque populaire de Chine (BPC) a annoncé le week-end dernier une quatrième réduction depuis janvier du taux de réserves obligatoires (RO) imposé aux banques, dans le but d’assouplir les conditions du crédit et de soutenir les entreprises, surtout celles qui exportent et qui risquent de souffrir de la bataille commerciale que se livrent Pékin et Washington.

Les économistes prédisent qu’il y aura d’autres réductions de ce coefficient, même si les autorités chinoises ont dit ne pas vouloir recourir à une relance massive, qui risquerait de provoquer un endettement excessif du système financier.

Les entreprises chinoises n’ont pas encore fini de purger l’endettement creusé par l’injection de 4.000 milliards de yuans (500 milliards d’euros environ) dans l’économie chinoise lors de la crise financière de 2007-2009.

“En fonction de l’évolution de la situation économique, elle (la Chine) doit préparer des instruments monétaires et budgétaires plus puissants, voire même un programme de stimulation à grande échelle”, écrit le Global Times.

“Quand on voit que le niveau des RO était de 9,5% en 2007, on peut encore réduire les coefficients actuels de 14,5% pour les grands établissements financiers et de 12,5% pour les banques petites et moyennes”.

Les opinions du Global Times, géré par le Quotidien du Peuple, l’organe officiel du Parti communiste chinois (PCC), ne sont pas forcément le reflet fidèle de la politique du gouvernement.

“Abaisser les RO c’est bien, mais ce n’est pas la panacée”, écrit ainsi jeudi Financial News, un journal géré par la banque centrale.

Réduire le coefficient des RO a surtout pour but de “canaliser” les liquidités vers les bénéficiaires voulus, et moins de produire directement un effet, ajoute le journal dans un éditorial.

Cela étant, les RO sont actuellement relativement élevées et certains économistes pensent qu’on peut encore les abaisser.

Un assouplissement accru de la politique monétaire risquerait d’affaiblir le yuan, qui s’est déjà déprécié de plus de 5% face au dollar depuis le début de l’année.

Ryan Woo et Lusha Zhang; Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below