October 11, 2018 / 7:21 AM / 2 months ago

Ceva rejette une offre d'achat, CMA CGM songe à monter au capital

ZURICH (Reuters) - L’entreprise suisse de transport Ceva Logistics a annoncé jeudi avoir rejeté une offre non sollicitée de rachat de 1,53 milliard de francs (1,34 milliard d’euros) en estimant qu’elle la sous-évaluait.

Ceva, dont le français CMA CGM est le premier actionnaire, n’a pas précisé l’identité du candidat proposant de le racheter au prix de 27,75 francs par action en numéraire, soit une prime de 50% sur le cours de clôture de mercredi, de 18,42 francs.

Ce montant n’est cependant que légèrement supérieur au prix auquel Ceva s’est introduite en Bourse en mai, à 27,5 francs.

Le danois DSV a par la suite déclaré avoir soumis une offre à 27,75 francs par action sur Ceva, rejetée par cette dernière.

L’action Ceva bondit de 31,65% à 24,25 francs à 11h35 GMT à la Bourse de Zurich.

“Le conseil d’administration de Ceva Logistics a examiné attentivement la proposition (...) et a conclu à l’unanimité que cette proposition n’était pas dans l’intérêt de l’entreprise ni de ses actionnaires”, déclare Ceva dans un communiqué.

“Précisément, le conseil d’administration est parvenu à la conclusion que cette proposition sous-évaluait de manière significative les perspectives de Ceva en tant qu’entreprise indépendante.”

Le groupe français de transport maritime CMA CGM, qui possède environ un quart du capital de Ceva, a apporté son soutien à la décision du conseil d’administration de ne pas donner suite à cette offre non sollicitée.

CMA CGM a ajouté qu’il envisageait d’augmenter le niveau de sa participation au capital de Ceva “afin de donner à l’entreprise toute la stabilité nécessaire à la réalisation de son plan de transformation”.

Michael Foeth, analyste de Vontobel, pense que CMA CGM va rapidement porter sa participation à 33,3% et que les actionnaires pourraient demander la convocation d’une assemblée générale extraordinaire pour débattre du sujet.

“Le conseil d’administration de Ceva devra convaincre tous les actionnaires de sa capacité à générer de la valeur à un prix excédant l’offre dans un délai raisonnable”, a-t-il déclaré.

Une porte-parole de CMA CGM a déclaré que le groupe marseillais n’avait pas l’intention de lancer une offre sur l’ensemble du capital de Ceva, où il occupe déjà deux des huit sièges au conseil d’administration.

Si sa participation montait à 33,3%, CMA CGM serait néanmoins contraint de lancer une offre sur l’ensemble du capital du groupe suisse, en vertu du droit suisse.

“CMA CGM ne considère pas qu’une prise de contrôle total de Ceva soit une condition préalable à son plan stratégique d’amélioration de la performance de Ceva”, a déclaré la porte-parole du groupe.

John Revill, Bertrand Boucey et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below