October 8, 2018 / 9:01 AM / 12 days ago

Schroders et Lloyds discutent alliance dans la gestion de fortune

(Reuters) - Le gérant d’actifs Schroders a annoncé lundi discuter avec la banque britannique Lloyds Banking Group d’une alliance dans la gestion de fortune.

Le gérant d'actifs Schroders a annoncé lundi discuter avec la banque britannique Lloyds Banking Group d'une alliance dans la gestion de fortune. /Photo prise le 20 juillet 2018/REUTERS/Toby Melville

Le groupe britannique, l’une des plus grandes sociétés européennes indépendantes d’investissement, précise dans un court communiqué que les négociations sont en cours et qu’il n’était pas certain qu’elles aboutissent à un accord.

Cette alliance constituerait l’un des plus importants rapprochements dans la gestion de fortune de ces dernières années et s’inscrirait dans un contexte de consolidation du secteur.

Lloyds Banking Group a également publié un communiqué faisant état de discussions, en précisant que toute annonce “sera faite au moment opportun”.

Sky News avait annoncé dimanche que Lloyds allait fusionner sa division gestion de fortune, représentant 13 milliards de livres (15 milliards d’euros), dans une nouvelle coentreprise avec Schroders.

Sky News, citant des sources, avait dit que LLoyds détiendrait 50,1% de cette coentreprise et Schroders le solde.

La gestion de fortune a contribué à hauteur de 273,3 millions de livres au bénéfice net de Schroders en 2017, soit près de la moitié du total, et constitue une priorité pour sa future croissance.

Selon la chaîne de télévision britannique, la coentreprise ferait partie d’un accord en trois parties entre les deux groupes.

Ce dernier impliquerait que Schroders souscrive à un contrat de gestion de portefeuille de 109 milliards de livres auprès de la filiale de Lloyds, Scottish Widows. Ce point fait l’objet d’un différend avec Standard Life Aberdeen (SLA), qui gérait auparavant ces fonds.

Le mandat a été retiré à SLA, LLoyds estimant que la fusion en 2017 entre Standard Life et Aberdeen Asset Management avait fait de ce nouveau groupe un concurrent important.

Ce désaccord fait toujours l’objet d’une procédure d’arbitrage.

Le troisième volet de l’accord Lloyds-Schroders implique le gestionnaire de fortune Cazenove Capital, selon Sky News.

Gaurika Juneja, avec Noor Zainab Hussain à Bangalore; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below