October 5, 2018 / 12:28 PM / 13 days ago

Prudence attendue à Wall Street avant l'emploi US

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sur une note prudente et les Bourses européennes évoluent dans le rouge à mi-séance vendredi, toujours pénalisées par la forte progression des rendements obligataires ces deux derniers jours avant les chiffres du rapport sur l’emploi américain.

Les Bourses européennes évoluent dans le rouge à mi-séance vendredi. À Paris, le CAC 40 perd 0,43% vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,76% et à Londres, le FTSE cède 0,74%. /Photo d'archives/REUTERS/Lisi Niesner

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street sans grand changement avec un Dow Jones et un S&P-500 proches de l’équilibre tandis que le Nasdaq est signalé en léger repli de 0,15%.

La tendance pourrait évoluer avec la parution à 12h30 GMT des chiffres de l’emploi aux Etats-Unis.

Le consensus Reuters prévoit des créations d’emploi à 185.000 en septembre, soit un taux de chômage à 3,8%, ce qui serait son plus bas niveau en 18 ans. La hausse du salaire horaire moyen devrait légèrement ralentir à 2,8% en rythme annuel. Elle avait été de 2,9% en juillet, un plus haut depuis juin 2009.

À Paris, le CAC 40 perd 0,43% à 5.387,5 vers 12h15 GMT. À Francfort, le Dax recule de 0,76% et à Londres, le FTSE cède 0,74%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 abandonne 0,51%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,4% et le Stoxx 600 0,52%.

La Bourse de Milan perd 0,9% et le rendement du dix ans italien grimpe à plus de 3,41%, prenant près de huit points de base, après la révision à la baisse par le gouvernement de la prévision de croissance de 2018 de 1,5% à 1,2%.

TAUX

Des statistiques meilleures que prévu sur le front de l’emploi et du secteur des services aux Etats-Unis, couplées aux déclarations optimistes de la Réserve fédérale sur les perspectives économiques, ont dopé les rendements obligataires ces derniers jours.

Sur le marché obligataire américain, le rendement du dix ans affiche toujours une légère progression et évolue autour de 3,2062%, après son pic à 3,2320% atteint la veille.

Le taux du Bund allemand à dix ans prend plus d’un point de base autour de 0,550%, après avoir touché dans la matinée un pic d’environ cinq mois à 0,570%.

CHANGES

Face un panier de devises de référence, le dollar grappille 0,03%. L’euro, dans le même temps, lâche 0,08% au-dessus de 1,15 dollar.

VALEURS EN EUROPE

La hausse des rendements obligataires ne profite plus au compartiment bancaire, en repli de 0,66%.

L’indice Stoxx des ressources de base perd 2,26% avec le repli des métaux industriels. Le secteur de la technologie abandonne 1,76%, le titre STMicroelectronics est dernier du CAC 40 avec une perte de 4,6%.

L’indice Stoxx des médias s’adjuge la plus forte progression sectorielle en Europe avec un gain de 0,36%, à la faveur de la hausse d’Eutelsat (7,73%) et dans une moindre mesure de SES (2,24%). Les deux valeurs bénéficient d’un relèvement de recommandation de Goldman Sachs, qui voit l’horizon se dégager pour les deux opérateurs français de satellites.

En baisse, Eurofins Scientific recule de 4,6% dans le sillage d’une dégradation de Berenberg, qui souligne le ralentissement de la croissance du groupe spécialisé dans les tests et analyses dans le domaine des sciences de la vie.

PÉTROLE

Le prix du baril de Brent se stabilise à 84,50 dollars et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,42% autour de 74,6 dollars.

ÉMERGENTS

La vigueur du dollar et des rendements des emprunts d’Etat américains continue de faire souffrir les marchés actions émergents, dont l’indice MSCI cède 0,66%.

“Si les chiffres de l’emploi américain s’avèrent plus solides que prévu, le marché va spéculer sur des hausses de taux plus nombreuses et plus rapprochées dans le temps, en particulier après le discours de Powell cette semaine”, a déclaré Per Hammarlund, responsable de la stratégie sur les marchés émergents chez SEB. “Cela pourrait peser sur les marchés émergents si l’emploi US ressort plus fort que prévu.”

La roupie indienne est tombée vendredi à un nouveau plus bas historique face au dollar, après la décision de la banque centrale indienne de maintenir le statu quo sur ses taux.

Avec Sruthi Shankar and Aaron Saldanha, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below