September 28, 2018 / 8:46 AM / 20 days ago

Les actifs italiens sous pression après le budget, l'Europe dans le rouge

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi, les investisseurs s’inquiétant de la présentation par le gouvernement italien d’un objectif de déficit pour 2019 plus élevé qu’escompté, ce qui pèse sur l’euro et les actifs du pays.

Les principales Bourses européennes évoluent dans le rouge vendredi. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,59% à 5.507,77 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,75% et à Londres, le FTSE cède 0,1%. /Photo d'archives/REUTERS/Simon Dawson

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,59% à 5.507,77 points vers 07h55 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,75% et à Londres, le FTSE cède 0,1%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro lâche 0,79%, le FTSEurofirst 300 se replie de 0,39% et le Stoxx 600 perd 0,4%.

A Milan, l’indice Footsie MIB chute de 2,41%, après avoir déjà baissé de 0,62% la veille, pénalisé par le repli de ses valeurs bancaires sur fond de forte remontée des rendements des emprunts d’Etat émis par Rome.

Le gouvernement italien s’est entendu jeudi sur un objectif de déficit de 2,4% du produit intérieur brut dans le projet de budget pour 2019. Le Mouvement 5 étoiles (M5S, anti-système) et la Ligue (extrême droite) semblent ainsi avoir forcé la main au ministre de l’Economie, Giovanni Tria, qui prônait un déficit inférieur à 2% du PIB, voire de 1,6% seulement.

Les marchés financiers avaient espéré que ce professeur d’économie, qui n’appartient à aucun des deux partis, résisterait à la pression des politiques Matteo Salvini et Luigi Di Maio, qui entendent avec cet objectif de déficit financer leurs promesses de campagne, comme le “revenu de citoyenneté” et la révision de la réforme de 2011 sur les retraites.

Plusieurs quotidiens rapportent vendredi que le président de la République italienne, Sergio Mattarella, a appelé Giovanni Tria pour lui demander de ne pas démissionner.

Outre le budget italien, les investisseurs devront digérer vendredi une salve de statistiques économiques, dont la première estimation de l’inflation en zone euro pour le mois de septembre, à 09h00 GMT, et les chiffres des revenus et dépenses des ménages américains en août, avec sa composante d’inflation, l’indice PCE, toujours très suivie (12h30 GMT).

VALEURS

Les banques italiennes souffrent de la présentation par Rome d’un objectif de déficit supérieur aux attentes du marché. Leur indice sectoriel décroche de 4,26% après avoir déjà perdu 1,33% jeudi. Banco BPM lâche 6,14%, Intesa Sanpaolo perd 4,22%, Ubi Banca recule de 4,85% et Mediobanca cède 3,05%.

Dans la foulée, l’indice des banques de la zone euro se replie de 2,25%, avec des baisses de 2,02% pour Société générale, de 2,32% pour Crédit agricole, de 1,85% pour BNP Paribas ou encore de 3,66% pour Commerzbank.

Les groupes publicitaires en Europe sont pour leur part chahutés par des informations du Wall Street Journal faisant état de l’ouverture aux Etats-Unis d’un enquête visant les pratiques du secteur en matière d’achats d’espaces. Publicis recule de 1,77%, l’une des plus fortes baisses du CAC 40, et à Londres, WPP perd 1,61%.

Des traders mettent aussi en avant des déclarations aux Echos du PDG d’Accenture, qui a dit ne pas avoir l’intention de racheter Publicis. Le groupe américain pourrait en revanche être intéressé par certains actifs susceptibles d’être mis en vente par WPP.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat italiens grimpent à nouveau vendredi, ce qui traduit un mouvement de défiance sur les obligations du pays, après la présentation par Rome de son budget. Le taux italien à dix ans grimpe de 24 points de base, pour repasser le seuil de 3,1%, au plus haut depuis début septembre.

Les rendements des emprunts à deux et cinq ans s’envolent quant à eux de 30 points de base.

Cela favorise un nouveau mouvement de repli vers le Bund allemand, dont le rendement à dix ans recule de quatre points de base pour retomber sous 0,5%.

L’écart de rendement à dix ans entre les titres italiens et allemands a ainsi repassé la barre des 260 points de base.

CHANGES

L’euro recule encore face au dollar, autour de 1,1620, évoluant à son plus bas niveau depuis la mi-septembre, pénalisé par les craintes entourant le budget italien.

La devise unique est d’autant plus sous pression que le dollar est pour sa part favorisé par l’optimisme ambiant sur la croissance américaine, qui a été confirmée à 4,2% au deuxième trimestre.

L’”indice dollar”, qui mesure l’évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, progresse de 0,2%. La devise américaine a notamment atteint un plus haut de neuf mois face au yen.

EN ASIE

Insensible aux préoccupations sur l’Italie, la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,36% après avoir atteint en séance son plus haut niveau depuis 27 ans, soutenue par les récents records à Wall Street, la faiblesse du yen et les perspectives d’amélioration des résultats d’entreprises.

Sur l’ensemble de la semaine, le Nikkei a progressé de 1,05%, sa troisième performance hebdomadaire positive d’affilée. Septembre se solde ainsi par une hausse de 5,49%, le meilleur mois pour les actions japonaises depuis octobre 2017.

Les indicateurs du jour au Japon ont par ailleurs été encourageants: les ventes au détail ont progressé de 2,7% le mois dernier par rapport à août 2017 et la production industrielle a augmenté de 0,7% le mois dernier par rapport à juillet.

Les Bourses chinoises continentales ont également été bien orientées, l’indice composite à Shanghai ayant gagné 1,06% mais l’indice Hang Seng à Hong Kong est quasiment stable. L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) est pratiquement inchangé (-0,01%).

A WALL STREET

La Bourse de New York a fini en hausse jeudi, tirée par Apple et Amazon et soutenue plus généralement par la confiance dans la vigueur de l’économie américaine affichée par la Réserve fédérale, un message fort qui a accompagné sa décision de relever ses taux pour la troisième fois cette année.

L’indice Dow Jones a fini en hausse de 0,21% et le S&P-500 a gagné 0,28%, mettant fin à quatre séances consécutives de baisse. De son côté, le Nasdaq Composite a avancé de 0,65%. [.NFR]

Les contrats à terme sur les indices américains indiquent pour l’heure une ouverture en légère baisse vendredi. Aux valeurs, la séance devrait être chahutée pour Tesla: la Securities and Exchange Commission (SEC), le gendarme de la Bourse américaine, a accusé jeudi Elon Musk, le PDG du constructeur automobile, de fraude et demandé qu’il soit interdit de fonctions dirigeantes dans une société cotée.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en légère hausse, non loin de leurs récents plus hauts. Le contrat novembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se traite à 72,27 dollars le baril et le contrat de même échéance sur le Brent à 81,86 dollars, après avoir atteint mardi 82,55 dollars.

PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L’AGENDA DU 28 SEPTEMBRE :

PAYS GMT INDICATEUR PÉRIODE CONSENSUS PRÉCÉDENT

DE 07h55 Demandeurs d’emploi septembre -9.000 -8.000

- taux de chômage CVS 5,2% 5,2%

GB 08h30 PIB (définitif) T2 +0,4% +0,4%

- sur un an +1,3% +1,3%

EZ 09h00 Inflation IPCH (prélim.) septembre +2,1% +2,0%

- hors énergie/alimentation +1,2% +1,2%

US 12h30 Dépenses des ménages août +0,3% +0,4%

- revenus des ménages +0,4% +0,3%

- indice d’inflation PCE +0,1% +0,2%

- indice PCE sur un an +2,0% +2,0%

13h45 Indice PMI de Chicago septembre 62,5 63,6

14h00 Indice U. du Michigan (déf.) septembre 100,8 100,8

LA SITUATION SUR LES MARCHÉS

BOURSES

ASIATIQUES

Indices Dernier Var. Var. % YTD

points

Nikkei-225 24120,04 +323,30 +1,36% +5,95%

Topix 1817,25 +17,14 +0,95% -0,02%

Hong Kong 27739,13 +23,46 +0,08% -7,29%

Taiwan 11006,34 -27,85 -0,25% +2,76%

Séoul 2343,07 -12,36 -0,52% -5,04%

Singapour 3247,59 +11,33 +0,35% -4,56%

Shanghaï 2821,35 +29,58 +1,06% -14,69%

Sydney 6207,60 +26,40 +0,43% +2,35%

La clôture à Tokyo :

[.TFR]

WALL

STREET

La clôture précédente

:

Indices Dernier Var. Var. % YTD

points

Dow Jones 26439,93 +54,65 +0,21% +6,96%

S&P-500 2914,00 +8,03 +0,28% +8,99%

Nasdaq 8041,97 +51,60 +0,65% +16,49%

Nasdaq 100 7629,57 +66,49 +0,88% +19,28%

Détail de la séance à Wall

Street : [.NFR]

“The Day Ahead” - Le point sur la prochaine

séance à Wall Street [DAY/US]

MARCHES

EUROPEENS

Les futures sur le CAC 40 et sur

l’EuroStoxx50

Les valeurs à suivre à Paris et

en Europe : [WATCH/LFR]

La séance précédente

:

Indices Clôture Var. Var. % YTD

points

Eurofirst 1510,37 -5,80 -0,38% -1,26%

300

Eurostoxx 3421,63 -28,16 -0,82% -2,35%

50

CAC 40 5509,94 -30,47 -0,55% +3,72%

Dax 30 12335,95 -99,64 -0,80% -4,50%

FTSE 7538,27 -7,17 -0,10% -1,94%

SMI 9099,51 -12,71 -0,14% -3,01%

CHANGES

Cours Veille Var. % YTD

Euro/Dlr 1,1622 1,1639 -0,15% -3,12%

Dlr/Yen 113,42 113,36 +0,05% +0,67%

Euro/Yen 131,82 131,96 -0,11% -2,49%

Dlr/CHF 0,9756 0,9771 -0,15% +0,14%

Euro/CHF 1,1339 1,1374 -0,31% -2,99%

Stg/Dlr 1,3063 1,3080 -0,13% -3,32%

Indice $ 95,0720 94,8940 +0,19% +3,20%

TAUX

Dernier Var. Spread/Bund

(pts)

Bund 10 ans 0,4930 -0,0370

Bund 2 ans -0,5330 -0,0220

OAT 10 ans 0,8232 -0,0210 +33,02

Treasury 10 ans 3,0463 -0,0090

Treasury 2 ans 2,8310 -0,0040

PETROLE

(en Cours Précédent Var Var.% YTD

dollars)

Brut léger 72,28 72,12 +0,16 +0,22% +19,63%

US

Brent 81,86 81,72 +0,14 +0,17% +22,42%

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below