September 28, 2018 / 5:26 AM / 25 days ago

Ryanair: Grève dans six pays, plus de 40.000 passagers affectés

BRUXELLES/FRANCFORT (Reuters) - Ryanair est confrontée ce vendredi à une grève de 24 heures d’une partie de son personnel dans six pays européens, qui perturbe les vols de plus de 40.000 passagers.

Des membres du personnel navigant en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays Bas et au Portugal ainsi que les pilotes allemands observent ce vendredi une grève de 24 heures pour faire pression sur la direction de la compagnie aérienne, dont l'assemblée générale s'est tenue le 20 septembre. /Photo prise le 28 septembre 2018/REUTERS/Kai Pfaffenbach

La première compagnie européenne à bas coûts, qui a reconnu en décembre les syndicats de pilotes, une première dans son histoire, doit faire face à la mobilisation de ses salariés, qui réclament des hausses de salaires et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Le groupe a déjà prévenu qu’il pourrait abaisser son objectif de croissance à court terme en raison de l’impact de ces mouvements sociaux sur ses réservations.

Des membres du personnel navigant en Allemagne, en Belgique, en Espagne, en Italie, aux Pays Bas et au Portugal ainsi que les pilotes allemands observent ce vendredi une grève de 24 heures pour faire pression sur la direction de la compagnie aérienne, dont l’assemblée générale s’est tenue le 20 septembre.

Ils veulent notamment contraindre Ryanair à accepter des contrats locaux au lieu de contrats s’appuyant sur le droit du travail irlandais, réputé moins avantageux pour les salariés.

“Ils n’en ont rien à faire de nous. Nous ne sommes que des numéros. Nous sommes des citrons qu’on presse avant de les jeter”, a déclaré Juan Fernandez, un ancien employé de Ryanair, qui a rejoint les manifestants à l’aéroport de Bruxelles.

Au total, environ 250 vols ont été annulés, soit environ 10% des trajets prévus vendredi.

Il s’agit de la deuxième grande grève de l’année chez Ryanair. En août, un arrêt de travail des pilotes de cinq pays européens avait affecté 55.000 passagers.

Cette grogne sociale profite à sa concurrente britannique easyJet, qui a ajusté ce vendredi sa prévision de bénéfice annuel, estimant qu’il se situerait dans le haut de sa fourchette d’objectifs.

Ryanair pense avoir réalisé ces dernières semaines des progrès significatifs dans les négociations en concluant des accords collectifs avec son personnel en Irlande, en Grande-Bretagne, en Italie et en Allemagne.

Le titre Ryanair a chuté 20% depuis mi-juillet. Il perdait 0,23% vers 10h40 GMT.

Daphne Psaledakis et Michael Serr, Nicolas Delame et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below