September 27, 2018 / 10:55 AM / a month ago

Ryanair signe son retour en France, à Marseille et Bordeaux

BERLIN/DUBLIN (Reuters) - Ryanair a annoncé jeudi son retour sur le sol français avec l’ouverture de deux bases d’exploitation à Marseille et à Bordeaux via un plan d’investissement de 400 millions de dollars (344,4 millions d’euros), alors que la compagnie aérienne est confronté à un mouvement social dans plusieurs pays européens.

Ryanair a déclaré mercredi qu'il allait rouvrir sa première base d'exploitation en France à Marseille et qu'il envisageait d'en ouvrir quatre autres dans le pays. /Photo prise le 12 septembre 2018/REUTERS/Wolfgang Rattay

L’initiative de Ryanair de se réimplanter en France intervient après la décision rendue ce mois-ci par la Cour de cassation annulant une condamnation de la compagnie à bas coûts irlandaise pour travail dissimulé dans la cité phocéenne.

Ryanair n’a plus de base en France depuis la fermeture de son site de Marseille début 2011. Ces deux ouvertures programmées à partir de cet été porteront à 88 le nombre total de ses bases.

La compagnie low cost prévoit de baser deux avions Bordeaux et deux autres à Marseille et de faire des deux aéroports un hub vers 27 nouvelles destinations, avec à la clé la création de 120 emplois directs au total.

Ryanair avait été condamné en octobre 2014 par la cour d’appel d’Aix-en-Provence à 200.000 euros d’amende pour travail dissimulé sur sa base de Marseille entre 2007 et 2010.

La Cour de cassation a considéré que le droit européen autorisait la compagnie irlandaise à appliquer des contrats de droit irlandais dans le cadre de cette prestation de service de trois ans à Marseille. Elle a renvoyé l’affaire devant la cour d’appel de Paris.

En janvier, Ryanair avait annoncé vouloir doubler ses capacités en France à 20 millions de passagers au cours des quatre prochaines années, bien que le groupe ait prévenu que la poursuite des grèves pourrait le contraindre à réduire ses plans de développement à court terme dans d’autres pays.

VC ET VERDI APPELLENT À LA GRÈVE VENDREDI

Ryanair a déjà annulé 150 vols prévus vendredi du fait de la perspective de la grève du personnel navigant en Belgique, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal et en Espagne. Les pilotes belges de la BeCA (Belgian Cockpit Association) se joindront eux aussi au mouvement.

Le syndicat des pilotes allemands Vereinigung Cockpit (VC) a également appelé les pilotes à participer à cet arrêt de travail prévu à partir de vendredi 03h01 (01h01 GMT) à samedi 02h59 (00h59 GMT), tout comme le syndicat allemand des services Verdi, qui représente un millier d’employés du personnel navigant de Ryanair.

Dans une lettre à VC datée du 26 septembre publiée jeudi, le directeur d’exploitation, Peter Bellew, a déclaré que la compagnie aérienne ouvrirait une procédure de médiation avec le syndicat si un médiateur était trouvé.

Selon Ryanair, VC a déjà rejeté trois candidats qu’il a proposés en vue d’une médiation et la procédure devrait prendre quatre à cinq semaines, et non les cinq mois proposés par le syndicat.

Avec Douglas Busvine à Berlin et Frankfurt, Graham Fahy et Padraic Halpin à Dublin; Claude Chendjou pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten et Catherine Mallebay-Vacqueur

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below