September 26, 2018 / 7:52 AM / 2 months ago

Le géant chinois de l'acier Baowu veut acheter Magang

PEKIN/MANILLE (Reuters) - Le sidérurgiste chinois China Baowu Steel Group a engagé des discussions en vue de racheter son compatriote Magang Group, a-t-on appris mercredi de trois sources proches des négociations, et un accord entre les deux groupes permettrait à la Chine de conforter sa domination sur le marché mondial de l’acier.

Une telle fusion réduirait considérablement l’écart entre Baowu, le numéro deux mondial du secteur, et ArcelorMittal, le numéro un. Elle constituerait aussi une avancée majeure dans les efforts entrepris par Pékin pour consolider son secteur de l’acier, qui souffre de surcapacités. La production combinée de Baowu et Magang a dépassé l’an dernier celle des Etats-Unis.

Baowu est lui-même né en 2016 d’une union entre Baosteel Group et Wuhan Iron and Steel.

Les discussions n’ont pas encore dépassé le stade préliminaire, a déclaré une source ayant une connaissance directe du dossier, sans fournir d’indication sur le montant éventuel de l’opération.

“(Un accord) serait très raisonnable et normal. Après tout, les deux sociétés sont géographiquement proches”, a déclaré cette source. “Ce serait facile (...) de collaborer et leurs produits sont complémentaires.”

Baowu a démenti l’existence de discussions en vue d’une fusion avec Magang, a rapporté l’agence publique Shanghai Securities News, citant le service de relations publiques de Baowu, après la publication des informations de Reuters.

Ce service n’a pas répondu aux appels téléphoniques de Reuters.

En 2017, Baowu a produit 65,39 millions de tonnes d’acier et Magang 19,71 millions de tonnes, soit au total 85,1 millions de tonnes. Leur production cumulée a donc été inférieure de 11,9 millions de tonnes à celle d’ArcelorMittal. La production totale d’acier aux Etats-Unis a pour sa part été de 81,6 millions de tonnes.

Baowu à lui seul vise une production de 100 millions de tonnes d’ici 2021.

“Les deux sociétés sont en discussions en vue d’une consolidation”, a déclaré un haut responsable du secteur sidérurgique en Chine ayant requis l’anonymat.

“Je pense que c’est une bonne chose pour les deux sociétés - c’est la combinaison de deux géants. Ils ne l’ont pas encore signalée aux autorités”, a-t-il ajouté.

Les actifs de Baowu étaient évalués à 745,6 milliards de yuans (92,1 milliards d’euros) fin 2017 et ceux de Magang à 72,2 milliards.

Les deux producteurs écoulent l’essentiel de leur production sur le marché intérieur. Baoshan Iron & Steel, la filiale cotée de Baowu, a cependant exporté 3,8 millions de tonnes l’an dernier. La Chine est le premier exportateur mondial d’acier.

Le pays veut mettre 60% de ses capacités nationales d’acier entre les mains de ses 10 principaux producteurs d’ici 2020, contre un tiers actuellement.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below