September 26, 2018 / 7:27 AM / 2 months ago

Asie: Une croissance 2019 altérée par les conflits commerciaux

MANILLE (Reuters) - Les économies asiatiques, très dépendantes des exportations, risquent de connaître en 2019 une croissance moindre qu’attendu en raison du différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis, a annoncé mercredi la Banque asiatique de développement (BAD).

Les économies asiatiques, très dépendantes des exportations, risquent de connaître en 2019 une croissance moindre qu'attendu en raison du différend commercial entre la Chine et les Etats-Unis, a annoncé mercredi la Banque asiatique de développement (BAD). /Photo d'archives/REUTERS/Yuya Shino

Les sorties de capitaux, dans le cas où la Réserve fédérale américaine relèverait les taux encore plus vite que prévu, sont également un risque, tout comme un resserrement de la liquidité internationale susceptible de renchérir les coûts d’emprunt.

“Les risques baissiers pour les perspectives s’intensifient”, observe Yasuyuki Sadawa, chef économiste de la BAD.

L’institution basée à Manille confirme sa prévision d’une croissance de 6,0% en Asie cette année dans son rapport sur les Perspectives de développement asiatiques mais elle ramène celle de 2019 de 5,9% à 5,8%.

Cette croissance serait la plus faible depuis 2001, lorsqu’elle avait été de 4,9%.

Le rapport couvre 45 pays des régions Asie et Océanie.

La BAD attend 6,3% de croissance en Chine en 2019, 0,1 point de moins que sa prévision de juillet, et 6,6% cette année, comme en juillet.

Pékin a pour objectif 6,5% de croissance environ en 2018, comme en 2017, alors que cette année-là, la croissance était ressortie à 6,9%.

Pour l’Asie du sud-est, une croissance de l’export modérée, une inflation qui s’accélère, des sorties nettes de capitaux et une aggravation de la situation de la balance des paiements altèrent les perspectives économiques et la BAD projette une croissance ramenée à 5,1% cette année au lieu des 5,2% projetés en juillet.

“Les autorités ont à leur disposition des outils financiers pour gérer les poches de vulnérabilité et maintenir la stabilité mais il faut les utiliser avec précaution”, a observé Yasuyuki Sawada.

Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below