September 25, 2018 / 4:40 PM / a month ago

Engie dément vouloir céder Electrabel et CNR

PARIS (Reuters) - Engie a démenti mardi vouloir céder Electrabel, sa filiale de centrales nucléaires en Belgique, ainsi que sa participation dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR).

Engie a démenti mardi vouloir céder Electrabel, sa filiale de centrales nucléaires en Belgique, ainsi que sa participation dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR). /Photo d'archives/REUTERS/Benoît Tessier

Ce démenti intervient alors que Le Canard Enchaîné écrit dans son édition à paraître mercredi que la directrice générale d’Engie, Isabelle Kocher, a proposé au PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy, de vendre au groupe public d’électricité les sept réacteurs nucléaires exploités en Belgique par Electrabel.

Isabelle Kocher, ajoute l’hebdomadaire satirique, a aussi proposé qu’EDF rachète la participation de 49% qu’Engie détient dans la Compagnie nationale du Rhône (CNR) - le reste du capital du producteur français d’énergies renouvelables étant public.

“Il n’y a aucun projet de cession d’Electrabel ni de la participation dans CNR”, a déclaré un porte-parole du groupe Engie.

Une porte-parole d’EDF s’est refusée à tout commentaire.

Engie a fait savoir lundi qu’il prévoyait pour cette année un résultat d’exploitation (Ebitda) légèrement inférieur à l’indication fournie précédemment en raison de l’arrêt prolongé de deux réacteurs nucléaires en Belgique.

Geert De Clercq, Dominique Rodriguez, édité par édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below