September 25, 2018 / 7:44 AM / in 2 months

GB/Habillement: Next relève ses prévisions, le titre bondit

LONDRES (Reuters) - La chaîne de magasins de prêt-à-porter britannique Next a relevé mardi son objectif de résultat annuel après avoir fait état d’une progression de 0,5% de son bénéfice semestriel et de ventes meilleures que prévu en août et au début de septembre.

La chaîne de magasins de prêt-à-porter britannique Next a relevé mardi son objectif de résultat annuel après avoir fait état d'une progression de 0,5% de son bénéfice semestriel et de ventes meilleures que prévu en août et au début de septembre. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Winning

Le titre prend plus de 8,5% à 5.568 pence en Bourse de Londres vers 10h10 GMT, plus forte hausse du Footsie, qui avance de 0,2% à ce stade.

L’enseigne, qui exploite plus de 500 magasins en Grande-Bretagne et en Irlande et plus de 200 autres dans 40 pays, a également assuré être bien préparée à l’éventualité d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne sans accord.

Le groupe a dégagé sur les 26 semaines au 28 juillet, premier semestre de son exercice fiscal 2018-2019, un bénéfice imposable de 311,1 millions de livres (347 millions d’euros).

Lors d’un point sur son activité publié en août, Next avait évoqué le risque élevé de voir les progrès commerciaux réalisés en juillet être annulés par des contre-performances le mois suivant.

“Il se trouve que nous n’avons pas constaté de recul notable des ventes en août ou début septembre”, note le groupe dans un communiqué.

Next, qui vend également en ligne via son activité Directory, a de ce fait relevé de 10 millions de livres, à 727 millions, son estimation de bénéfice imposable 2018-2019, ce qui correspond globalement au résultat de l’exercice précédent. Cela générera une croissance de 5% du bénéfice par action, reflétant les rachats d’actions.

“Nous continuons à apprécier Next pour sa solide performance en ligne et son retour sur investissement”, commente Shelly Xie, analyste chez RBC Europe, qui est à “surperformer” sur le titre.

Next a toutefois averti que “le marché de détail britannique restait volatil, soumis à de puissants changements structurels et cycliques”.

Il a souligné que les ventes dans ses magasins, qui représentent un peu moins de la moitié du chiffre d’affaires, continuaient d’être difficiles, ayant chuté de 5,3% au premier semestre. Les ventes en ligne ont en revanche augmenté de 15,5%.

James Davey, Benoit Van Overstraeten et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below