September 21, 2018 / 12:16 PM / a month ago

Danske Bank: Londres enquête à son tour sur un éventuel blanchiment

(Reuters) - L’Agence nationale contre le crime (NCA) britannique a annoncé vendredi enquêter à son tour sur des sociétés enregistrées au Royaume-Uni susceptibles d’être impliquées dans le scandale de blanchiment qui éclabousse Danske Bank, la première banque danoise.

L'Agence nationale contre le crime (NCA) britannique a annoncé vendredi enquêter à son tour sur des sociétés enregistrées au Royaume-Uni susceptibles d'être impliquées dans le scandale de blanchiment qui éclabousse Danske Bank. /Photo d'archives/REUTERS/TT News Agency

“C’est un méga scandale”, a déclaré Margrethe Vestager, commissaire européenne à la Concurrence, se joignant aux appels à une lutte contre ces transactions de milliards d’euros qui auraient été “lavés” par les banques européennes.

Une porte-parole de la NCA a déclaré que l’agence britannique travaillait avec des responsables gouvernementaux pour limiter la possibilité des criminels de se servir de sociétés enregistrées au Royaume-Uni pour blanchir de l’argent.

Les entités britanniques et russes dominent dans la liste de comptes utilisés pour des transactions de 200 milliards d’euros effectuées via la filiale estonienne de Danske Bank, entre 2007 et 2015. L’établissement danois estime que la plupart sont suspectes.

En 2013, le nombre de clients enregistrés au Royaume-Uni dans le portefeuille de non-résidents dépassait le millier, selon le rapport d’enquête de Danske Bank, devant les clients de Russie, des îles Vierges britanniques et de Finlande.

Le scandale du blanchiment présumé par l’intermédiaire de Danske Bank prenant de l’ampleur, les inquiétudes des investisseurs concernant les sanctions potentielles auxquelles le groupe pourrait devoir faire face se sont accrues. Ils s’inquiètent notamment des mesures que les autorités américaines pourraient prendre.

Jusqu’à présent, les Etats-Unis n’ont pas dit s’ils avaient ouvert une enquête.

“Nous devons faire plus pour empêcher le blanchiment d’argent”, a déclaré Margrethe Vestager à Copenhague, après la démission du directeur général de Danske Bank, Thomas Borgen. Ce dernier a quitté ses fonctions mercredi à la suite à de la révélation des manquements de la banque en matière de contrôles et de communication.

La Commission européenne a recommandé la semaine dernière une modification des contrôles bancaires, notamment un renforcement des autorités nationales, mais n’a pas suivi la proposition de la Banque centrale européenne qui recommandait la création d’une nouvelle agence contre les crimes financiers.

Danske Bank fait déjà l’objet d’enquêtes criminelles au Danemark et en Estonie.

Vers 12h05 GMT, le titre Danske Bank cédait 1,86% à 173,65 couronnes alors que l’indice regroupant les valeurs bancaire européennes prenait 0,32%. Depuis le début de l’année, surtout en raison du scandale, l’action accuse un repli de plus de 28% contre une baisse de 12% pour l’indice sectoriel.

Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below