September 21, 2018 / 12:06 PM / a month ago

Wall Street attendue stable après une semaine faste pour les actions

PARIS (Reuters) - Wall Street est attendue sur une note stable vendredi, après ses records de la veille et les Bourses européennes confortent leur progression à mi-séance, les investisseurs continuant de relativiser les récents développements sur le commerce entre les Etats-Unis et la Chine. Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street autour de l’équilibre. La veille, le Dow Jones et le S&P 500 ont tous deux fini sur des records de clôture.

Les Bourses européennes confortent leur progression à mi-séance. À Paris, le CAC 40 avance de 0,64% vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,5% et à Londres, le FTSE gagne 0,82%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, le CAC 40 avance de 0,64% à 5.486,53 vers 11h40 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,5% et à Londres, le FTSE gagne 0,82%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 s’adjuge 0,48%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,57% et le Stoxx 600 évolue en hausse 0,38%.

L’indice paneuropéen s’achemine vers une progression hebdomadaire de 1,6% et l’EuroStoxx 50 vers une dixième séance consécutive dans le vert, ce qui constituerait une série sans précédent depuis 1997.

Les derniers tarifs douaniers annoncés respectivement par les Etats-Unis et la Chine ont été perçus comme moins dommageables que redouté sur l’économie. Les deux pays ont concédé un taux de taxation moins élevé qu’envisagé auparavant, ce qui a été perçu comme le signe d’une volonté de ne pas fermer la porte à des négociations.

Les investisseurs espèrent également que la Chine mettra en oeuvre des mesures de relance de l’économie qui viendraient limiter l’impact des tarifs douaniers.

L’apaisement des tensions sur ce dossier a de fait été général: l’indice CSI 300 des principales entreprises de Chine continentale a bondi de 5,19% sur la semaine, sa plus forte progression hebdomadaire depuis novembre 2015.

L’indice MSCI ACWI, qui regroupe 47 marchés, a atteint son plus haut niveau depuis le 13 mars.

LES VALEURS À SUIVRE À WALL STREET

L’optimisme sur les perspectives de résultats des entreprises alertent porte en toile de fond les marchés d’actions. Certaines sociétés américaines alertent toutefois sur l’impact potentiel des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis à la Chine : Walmart a prévenu qu’il pourrait être contraint de relever ses prix et Micron Technology a averti que les droits de douane pèseraient sur ses marges pendant plusieurs trimestres.

VALEURS EN EUROPE

En Europe, comme au cours des séances précédentes, la tendance générale à la hausse profite en premier lieu aux secteurs qui ont souffert ces derniers mois de la montée des barrières commerciales: l’indice Stoxx européen de l’automobile progresse de 0,88%, celui des matières premières de 1,19%.

En tête du Stoxx 600, Altran bondit de 6,48%, un mouvement que des traders relient à l’achat récent de plusieurs dizaines de milliers d’actions par le PDG du groupe.

Le cimentier Vicat avance de 5,77% après l’annonce de discussions avec le brésilien Ciplan susceptibles de déboucher sur une opération de croissance externe.

A la baisse, les spécialistes européens cotés de la livraison de repas souffrent après les informations de presse sur un possible rachat de Deliveroo par Uber, qui pourrait nourrir la concurrence sur un marché appelé à se consolider: Just Eat cède 5,48%, Delivery Hero 0,74% et Takeaway.coom 0,79%.

Le groupe industriel britannique Smiths chute quant à lui de 4,3% après des résultats inférieurs aux attentes du marché.

A Paris, Engie a effacé ses gains initiaux et cède 1,73% après l’annonce d’une prolongation de l’arrêt de ses réacteurs Tihange 2 et Tihange 3 en Belgique.

CHANGES

Sur le marché des devises, le dollar reprend des couleurs face à un panier de devises de référence mais la tendance reste fragile.

L’”indice dollar” a touché jeudi un plus bas de deux mois et demi et accuse pour l’instant un repli de plus de 1% depuis le début de la semaine, sa plus forte baisse depuis février.

De son côté, l’euro a brièvement repassé la barre symbolique de 1,18 dollar pour la première fois depuis le 14 juin, avant de revenir vers 1,1765 après la publication des chiffres des PMI flash.

Les premiers résultats des enquêtes mensuelles Markit auprès des directeurs d’achats de la zone euro montrent en effet un ralentissement plus marqué qu’attendu de la croissance de l’activité.

La livre sterling se replie quant à elle de 0,5% face au dollar, affectée par l’incapacité des négociateurs européens et britannique à s’approcher d’un accord sur les conditions du Brexit lors du sommet européen informel de mercredi et jeudi à Salzbourg.

TAUX

Les rendements des emprunts d’Etat sont orientés à la baisse après leur poussée des derniers jours. Le 10 ans américain évolue autour de 3,075% après un pic la veille à 3,096%, un plus haut depuis le 18 mai.

Son équivalent allemand revient à 0,465% après avoir brièvement franchi la barre de 0,5% lors des deux séances précédentes.

Le repli est beaucoup plus marqué pour les rendements des emprunts d’Etat italiens, celui de la dette à 10 ans perdant plus de quatre points de base, à quelques jours de la présentation par Rome de son budget pour 2019.

PÉTROLE

Les cours du brut sont repartis à la hausse avant la réunion, dimanche à Alger, des membres de l’Opep et d’autres gros producteurs de pétrole, sur les moyens de compenser la réduction attendue de l’offre pétrolière de l’Iran en raison des sanctions américaines.

Le Brent évolue autour de 79,50 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) remonte autour de 70,85 dollars le baril.

MÉTAUX

Le cours du cuivre a atteint son plus haut niveau depuis six semaines à 6.251,50 dollars la tonne et pourrait enregistrer sur l’ensemble de la semaine sa plus forte hausse (de l’ordre de 4%) depuis trois mois et demi.

ÉMERGENTS

Le rebond des places boursières chinoises cette semaine a profité à l’ensemble des marchés d’actions émergents. Leur indice MSCI gagne vendredi 1,21% et s’achemine vers un gain hebdomadaire de plus de 2%.

La semaine aura aussi été bénéfique pour les devises émergentes, dont l’indice MSCI évolue au plus haut depuis plus de trois semaines.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below