September 20, 2018 / 8:13 AM / 25 days ago

L'appétit pour les actions se maintient malgré les tensions

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée jeudi en début de séance, les investisseurs paraissant relativiser l’impact sur les marchés des tensions commerciales tout en demeurant prudents.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse modérée jeudi en début de séance. À Paris, l'indice CAC 40 prend 0,43% à 5.417,06 points vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,2% et à Londres, le FTSE avance de 0,07%. /Photo prise le 23 août 2018/REUTERS/Peter Nicholls

À Paris, l’indice CAC 40 prend 0,43% à 5.417,06 points vers 08h00 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,2% et à Londres, le FTSE avance de 0,07%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,38%, le FTSEurofirst 300 de 0,25% et le Stoxx 600 de 0,22%.

Les places européennes ont terminé mercredi en hausse, ce qui peut surprendre étant donné les hostilités douanières récentes entre Washington et Pékin.

“Je cherche toujours les aspects négatifs des choses, et j’en vois plein, mais les marchés ne semblent pas trop s’en émouvoir”, s’étonne Rob Carnell, chef économiste Asie-Pacifique chez ING.

VALEURS

En Bourse en Europe, les fortes variations sont rares dans les premiers échanges, à l’exception de Trigano, qui perd encore 7,08% après avoir chuté de près de 9% mercredi à la suite d’une note de Kepler Cheuvreux jugeant la valorisation du français élevée au vu de celle retenue pour le rachat de l’allemand Erwin Hymer Group par l’américain Thor Industries.

En baisse également, le courtier en ligne IG Group perd 8,28% après avoir fait état d’un chiffre d’affaires en baisse de 4,7% au premier trimestre de son exercice.

Sur le plan sectoriel, le recul des inquiétudes sur le front commercial se traduit par des hausses de 0,59% pour le compartiment des ressources de base et de 0,89% pour l’automobile.

A la hausse également, l’indice Stoxx du secteur bancaire gagne 0,91%, porté notamment par Commerzbank, qui prend 2,11% après un relèvement de recommandation par RBC, ainsi que par la vigueur des rendements obligataires.

TAUX

Les rendements des obligations du Trésor américain s’apaisent un peu mais le dix ans reste au-dessus de 3%. Il a atteint la veille un pic depuis le 18 mai, à 3,092%.

Sur le marché obligataire européen, le rendement du Bund allemand à dix ans, référence pour l’ensemble de la zone euro, cède un peu de terrain après avoir franchi brièvement mercredi le seuil de 0,5% pour la première fois depuis la mi-juin.

A WALL STREET

La hausse des rendements obligataires a soutenu les valeurs bancaires mercredi soir, ce qui a permis au Dow Jones de finir la séance à son plus haut niveau de clôture depuis janvier, soutenu également par un indicateur immobilier bien accueilli. En revanche, le Nasdaq a reculé, affaibli notamment par Microsoft, qui a cédé plus de 1% après l’annonce d’un dividende jugé décevant.

EN ASIE

La Bourse de Tokyo a terminé sans changement, se maintenant à un plus haut depuis début février, et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,2%.

En Chine, l’indice SSE composite de la Bourse de Shanghaï a reculé très légèrement (-0,06%).

CHANGES

Le dollar recule un peu face à un panier de devises de référence et l’euro en profite pour se rapprocher de 1,17 dollar.

La livre sterling varie peu mais pourrait encore vivre une journée agitée sur fond de difficiles négociations entre Londres et l’Union européenne sur le Brexit qui continuent à Salzbourg. La devise britannique pourrait réagir en outre aux chiffres mensuels des ventes au détail au Royaume-Uni. (08h30 GMT).

PÉTROLE

Les cours du brut restent orientés à la hausse, soutenus par l’annonce d’une baisse des stocks de brut aux Etats-Unis pour la cinquième semaine consécutive..

ÉMERGENTS

Très malmenés ces derniers temps dans un contexte de vigueur du dollar et de hausse de taux, les marchés émergents relèvent un peu la tête. L’indice MSCI des actions émergentes prend 0,4%.

A L’AGENDA

La confiance des investisseurs reste fragile et le moindre indicateur négatif peut émousser leur appétit pour le risque. Dans ce contexte, ils prendront connaissance dans la journée des prévisions économiques de l’OCDE (09h00 GMT) mais aussi des derniers chiffres des ventes au détail en Grande-Bretagne (08h30 GMT) et des inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats Unis (12h30).

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below