September 19, 2018 / 11:17 AM / a month ago

Schaeffler confirme ses objectifs annuels, le titre grimpe

FRANCFORT (Reuters) - L’équipementier allemand Schaeffler a confirmé mercredi ses objectifs annuels à la faveur du solide carnet de commandes de sa division industrielle, tout en révisant à la baisse sa prévision de chiffre d’affaires pour sa division automobile en raison d’une demande plus faible en Chine continentale et en Europe.

L'équipementier allemand Schaeffler a confirmé mercredi ses objectifs annuels à la faveur du solide carnet de commandes de sa division industrielle. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

Le titre du spécialiste des roulements à billes gagne 3,17% à 11,08 euros en Bourse de Francfort vers 10h30 GMT, signant l’une des plus fortes progressions de l’indice des valeurs européennes Stoxx 600, stable au même moment. Dans son sillage, l’action de son concurrent suédois SKF prend près de 2%. Faurecia et Valeo grimpent respectivement de près de 4% et de 2,55% à Paris.

L’impact croissant des tensions commerciales sur les chaînes d’approvisionnement industrielles a contraint ces dernières semaines les fabricants et les fournisseurs à revoir à la baisse leurs prévisions de résultats.

“Nous évoluons dans un environnement difficile dans le secteur automobile”, déclare Klaus Rosenfeld, président du directoire de Schaeffler, dans un communiqué.

Le groupe familial a toutefois maintenu ses prévisions d’une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 5% et 6%, à taux de change constants, et d’une marge bénéficiaire de 10,5% à 11,5%. Il table également sur un flux de trésorerie disponible avant entrées et sorties pour ses activités de fusions & acquisitions de quelque 450 millions d’euros.

Dans un communiqué publié mercredi, à la veille d’une journée avec les investisseurs, l’entreprise annonce toutefois réduire sa prévision de croissance de sa division automobile dans une fourchette de 4% à 5,5% à taux de change constants, contre 6% à 7% auparavant.

Il relève en revanche ses estimations pour sa division industrielle, tablant sur une croissance de 8% à 9%, contre 6% à 7% précédemment. Il ajoute que sa marge d’exploitation sur ce secteur sur l’année devrait passer de 10% à 11%.

Douglas Busvine; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below