September 19, 2018 / 8:37 AM / a month ago

Les Bourses européennes confortent leur progression

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse mercredi dans la matinée, poursuivant leur remontée de la veille, alors que les nouveaux droits de douane entre les Etats-Unis et la Chine sont apparus relativement moins sévères qu’anticipé.

Les Bourses européennes évoluent en hausse mercredi dans la matinée. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 0,31% vers 08h15 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,21% et à Londres, le FTSE avance de 0,26%. /Photo prise le 13 septembre 2018/REUTERS

À Paris, l’indice CAC 40 progresse de 0,31% à 5.380,51 points vers 08h15 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,21% et à Londres, le FTSE avance de 0,26%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,16%, le FTSEurofirst 300 s’octroie 0,16% également et le Stoxx 600 monte de 0,17%.

Les indices européens ont déjà gagné entre 0,1% et 0,3% mardi, les investisseurs ayant relativisé l’ampleur et les conséquences des derniers affrontements entre Washington et Pékin sur le commerce.

Les Etats-Unis ont décidé de taxer à 10% dans un premier temps quelque 200 milliards de dollars (171 milliards d’euros) de produits importés de Chine à partir de lundi, contre un taux de 25% évoqué précédemment.

La Chine a riposté en annonçant qu’elle taxerait le même jour 60 milliards de dollars de produits américains, mais là aussi à des taux inférieurs à ce qui avait été indiqué auparavant. Les taxes chinoises iront de 5% à 10%, au lieu des 5% à 25% initialement envisagés.

Ces taux moins élevés que prévu sur les droits de douane ont été perçus par les investisseurs comme un geste de bonne volonté de Pékin et Washington à poursuivre leurs négociations commerciales, ce qui a contribué à faire monter les Bourses mondiales, les rendements obligataires et les cours des matières premières.

AUX VALEURS

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600, le britannique Kingfisher recule de 6,79% après avoir fait état d’une baisse de son bénéfice semestriel et le suisse Adecco se replie de 4,47% après avoir prévenu d’un ralentissement de sa croissance organique.

A Paris, le spécialiste des revêtements de sols Tarkett décroche de 8,41% après l’annonce du remplacement de Glen Morrison par Fabrice Barthélemy au poste de président du directoire.

Le secteur automobile (+0,98%), qui avait déjà profité mardi de l’apaisement des tensions sur le commerce, grimpe encore après l’annonce d’une croissance particulière forte, de 30%, du marché automobile en Europe cet été.

Les valeurs financières et de l’assurance montent respectivement de 0,66% et 0,44% à la faveur de la hausse des rendements obligataires.

Le secteur des ressources de base bondit pour sa part de 1,35%, signant de loin la plus forte hausse sectorielle en Europe, dans le sillage de la hausse des cours des métaux industriels.

A Paris, ArcelorMittal (+2,26%) est en tête du CAC 40.

MÉTAUX

Le prix du cours du cuivre coté à Shanghai a grimpé de 2,5% mercredi et gagne encore 0,7% à Londres , après un bond de 2% la veille, ce qui le porte à un plus haut de près d’un mois.

De son côté, le zinc bondit de près de 3% sur de fond de détente des tensions commerciales et d’espoirs de mesures de relance en Chine.

EN ASIE

Le soulagement observé autour de la dernière offensive commerciale entre les Etats-Unis et la Chine a profité aux places boursières asiatiques, qui bénéficient par ailleurs d’espoirs quant à d’éventuelles mesures de soutien du gouvernement chinois à son économie pour contrer les effets de la hausse des droits de douane américains sur ses importations.

La Bourse de Shanghai a progressé de 1,14%, après avoir déjà gagné 1,82% la veille, et l’indice Hang Seng à Hong Kong a gagné 1,19%.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,95%.

De son côté, la Bourse de Tokyo a grimpé de 1,08%, à un plus haut depuis la fin janvier, soutenue par la progression de Wall Street et celle de ses valeurs financières dans le sillage de la hausse des rendements des Treasuries.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé la séance de mardi en hausse, l’indice Dow Jones ayant gagné 0,71%, le S&P-500 0,54% et le Nasdaq Composite 0,81%.

Les contrats à terme sur les principaux indices sont orientés en très légère hausse mercredi.

TAUX

La détente sur le front commercial a favorisé une remontée des rendements des Treasuries à quelques jours de la décision de politique monétaire de la Réserve fédérale.

Le rendement à dix ans évolue juste sous 3,05%, non loin d’un pic de quatre mois atteint mardi en séance, à 3,059%.

Celui du Bund allemand de même échéance se situe pour sa part à plus de 0,49%, au plus haut depuis le 1er août.

Les adjudications attendues maintiennent aussi sous pression les rendements, les investisseurs ayant tendance à céder les obligations existantes avant d’en acheter de nouvelles. Le Trésor allemand doit émettre mercredi trois milliards d’euros de dette à dix ans.

CHANGES

La hausse des rendements des Treasuries a soutenu le dollar, qui a notamment touché un plus haut de deux mois face au yen.

La devise nippone n’a guère réagi au statu quo largement attendu de la Banque du Japon sur sa politique monétaire.

Le billet vert recule toutefois face à un panier de devises de référence, pénalisé par la vigueur de l’euro, qui renoue avec le seuil de 1,17, et de la livre sterling.

La devise britannique a rebondi de plus de 4% depuis un point bas touché à la mi-août, à la faveur des multiples déclarations jugées encourageantes des responsables européen et britannique concernant un accord prochain sur le Brexit.

Les cambistes surveilleront avec attention les développements du sommet européen informel qui se tient mercredi et jeudi à Salzbourg sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ainsi que la publication des chiffres des ventes au détail à 10h30 GMT.

De son côté, le yuan chinois a progressé après les déclarations du Premier ministre chinois Li Keqiang qui a assuré que Pékin ne se livrerait pas à une dévaluation compétitive de sa devise.

PÉTROLE

Les cours du brut évoluent en légère hausse mercredi, les craintes sur l’approvisionnement en pétrole, qui pourrait être perturbé par les sanctions américaines à l’encontre de l’Iran, contrebalançant l’annonce d’une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis par l’association professionnelle API.

Le baril de Brent cote au-delà de 79 dollars et le baril de brut léger américain (WTI) se traite juste sous le seuil des 70 dollars.

A L’AGENDA

A Berlin, à 13h00 GMT, le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi tiendra une conférence sur le thème “Faire réussir l’union économique européenne”.

La Première ministre britannique Theresa May et les 27 autres dirigeants de l’UE feront le point sur leurs positions respectives sur le Brexit mercredi et jeudi à Salzbourg, un mois avant un Conseil européen censé aboutir à un accord.

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below