September 18, 2018 / 4:49 AM / 3 months ago

FedEx manque le consensus à cause de ses coûts salariaux

(Reuters) - FedEx a publié lundi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes de Wall Street, en raison d’une hausse assumée de ses coûts salariaux et d’autres dépenses.

FedEx a publié lundi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes de Wall Street, en raison d'une hausse assumée de ses coûts salariaux et d'autres dépenses. /Photo prise le 18 juin 2018/REUTERS/Brian Snyder

Le titre du géant américain de la livraison de colis reculait de 3,4% à 247 dollars dans les échanges d’après-Bourse à Wall Street.

Le groupe de Memphis a vu son bénéfice net bondir de 40% à 835 millions de dollars (715 millions d’euros), soit 3,10 dollars par action, sur les trois mois au 31 août, premier trimestre de son exercice fiscal décalé.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action est ressorti à 3,46 dollars alors que les analystes tablaient en moyenne sur 3,81 dollars selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d’affaires a progressé de près de 12% à 17,1 milliards de dollars, à comparer à un consensus de 16,9 milliards.

FedEx a avancé à avril, au lieu d’octobre, ses augmentations salariales annuelles à la suite de la réforme fiscale votée en décembre par le Congrès et d’autres mesures de l’administration Trump. En tout, les charges liées aux rémunérations et d’autres éléments ont eu un impact de 48 cents sur le bénéfice par action du premier trimestre.

“Comme prévu, les résultats du trimestre ont été affectés par notre décision d’investir dans notre personnel à la suite de l’adoption de la Réforme fiscale et du Jobs Act”, a déclaré le directeur financier Alan Graf. “Nous restons déterminés à augmenter nos résultats, nos marges, notre génération de trésorerie et nos retours cette année.”

A cette fin, FedEx a ajusté à la hausse ses prévisions de résultats, tablant désormais sur un bénéfice par action compris entre 15,85 et 16,45 dollars sur l’ensemble de l’exercice au lieu de 15,65-16,25 précédemment. Cette prévision tient compte de l’intégration de TNT Express et est fondée sur l’hypothèse d’une stabilité du commerce mondial.

FedEx et son concurrent United Parcel Service sont considérés comme des baromètres de l’activité économique américaine et les investisseurs suivent de près tout impact des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Le revenu tiré du commerce USA-Chine représente environ 2% du chiffre d’affaires du groupe et les produits frappés de taxes douanières n’en comptent que pour une petite partie, selon la direction.

FedEx, UPS et le service postal américain se préparent à une nouvelle saison record pour la période des fêtes. FedEx entend augmenter d’environ 10% ses recrues saisonnières, à 55.000 personnes, et proposera un service le dimanche, en plus du service du samedi qu’il a décidé d’assurer toute l’année.

Lisa Baertlein à Los Angeles, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below