September 17, 2018 / 9:38 AM / 3 months ago

La BCE doit clarifier le rythme des hausses de taux, selon Coeuré

BERLIN (Reuters) - La Banque centrale européenne (BCE) doit être plus claire sur le rythme auquel elle prévoit de relever les taux d’intérêt lorsque sera venu le moment de resserrer sa politique monétaire, a déclaré lundi Benoît Coeuré, membre du directoire de l’institut d’émission.

La Banque centrale européenne (BCE) doit être plus claire sur le rythme auquel elle prévoit de relever les taux d'intérêt lorsque sera venu le moment de resserrer sa politique monétaire, a déclaré lundi Benoît Coeuré (photo), membre du directoire de l'institut d'émission. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Après des années de soutien massif aux marchés, la BCE prépare les investisseurs à l’arrêt de son programme de rachat de 2.600 milliards d’euros d’obligations d’ici la fin de l’année, tout en prévoyant toujours que les taux resteront à leurs niveaux actuels “au moins jusqu’à l’été 2019”.

“Si la situation économique le permettait, il pourrait être justifié pour le Conseil des gouverneurs d’aller au-delà du calendrier du relèvement (des taux d’intérêt-ndlr) en clarifiant davantage le rythme auquel il prévoit de revenir sur le caractère accommodant de sa politique monétaire”, a-t-il dit lors d’une conférence à Berlin.

“Une nouvelle clarification de notre fonction réactive pourrait permettre aux intervenants de marché et au grand public de mieux anticiper l’évolution probable des taux d’intérêt à court terme”, a-t-il ajouté.

La formulation actuelle de la BCE en matière de pilotage des anticipations, “through the summer” 2019, est suffisamment vague pour permettre plusieurs interprétations.

En 2012, la Réserve fédérale américaine a publié un document donnant les estimations - anonymes - de chacun de ses membres sur l’évolution des taux d’intérêt.

Benoît Coeuré juge que cela risque de provoquer une “cacophonie” qui déconcerterait les participants des marchés. Il propose plutôt un pilotage des anticipations qui ferait la synthèse des estimations du Conseil des gouverneurs de la BCE.

“L’un des avantages de ce type de pilotage des anticipations est qu’il reste un produit des conditions économiques dont il résulte”, a-t-il déclaré. “Si ces conditions changent, les responsables de la politique monétaire peuvent reformuler ce pilotage, voire revenir dessus complètement.”

Il a ajouté qu’il serait difficile pour la BCE de fournir une évaluation chiffrée pour un seul taux directeur, sachant qu’elle en a trois.

“Les anticipations chiffrées sur notre principal taux de refinancement (...) pourraient avoir peu de valeur pour les participants du marché (...) à moins que nous donnions, en parallèle, des informations sur la marge prévisible du corridor”, a-t-il ajouté. “Il s’agit de décisions importantes, qui réclament du temps et des consultations attentives.”

Francesco Canepa, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below