September 17, 2018 / 8:23 AM / 3 months ago

Léger recul en Europe dans l'attente d'annonces sur le commerce

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes baissent lundi à l’ouverture dans le sillage des marchés asiatiques sous la menace d’une intensification de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.

Les principales Bourses européennes baissent lundi à l'ouverture. À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,25% à 07h55 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,52% et à Londres, le FTSE abandonne 0,13%. /Photo prise le 13 septembre 2018/REUTERS

Le repli en Europe reste toutefois limité, une certaine prudence s’imposant dans l’attente d’annonces précises de la part de l’administration Trump.

À Paris, l’indice CAC 40 perd 0,25% à 5.339,44 points à 07h55 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,52% et à Londres, le FTSE abandonne 0,13%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro recule de 0,18%, le FTSEurofirst 300 de 0,09% et le Stoxx 600 de 0,06%.

Donald Trump pourrait annoncer dès ce lundi l’instauration de droits de douane touchant 200 milliards de dollars (172 milliards d’euros) d’importations chinoises supplémentaires, a rapporté le Wall Street Journal en précisant que le niveau de ces taxes serait de l’ordre de 10% et non pas 25%, un taux que l’administration Trump avait dit envisager.

Selon des sources proches du dossier, le président américain a demandé à ses équipes de préparer l’instauration de ces nouveaux droits de douane.

Le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, avait pourtant invité la semaine dernière plusieurs hauts fonctionnaires chinois, dont le vice-Premier ministre Liu He, à poursuivre les négociations pour tenter de résoudre les différends commerciaux entre les deux plus grandes économies du monde.

“Une aggravation (du conflit commercial) paraît très probable et le taux (de taxation) devrait passer à 25% avec la menace de nouvelles sanctions américaines”, écrivent les analystes de JPMorgan, qui pensent que la Chine pourrait se retirer des négociations avec les Etats-Unis pour s’atteler à des représailles.

VALEURS

En Bourse en Europe, les valeurs sensibles à la thématique commerciale figurent parmi les plus fortes baisses, comme les technologiques (-0,77%), les ressources de base (-0,38%) et l’automobile (-0,28%). A Paris, la plus forte baisse du CAC 40 est pour Peugeot (-1,01%).

Contre la tendance, H&M bondit de 10,77%, la plus nette progression du Stoxx 600, après l’annonce de ventes meilleures que prévu sur la période juin-août.

A la hausse également Casino gagne 2,16% et figure dans le peloton de tête du SBF 120 après l’annonce d’un accord entre sa maison mère Rallye (+7,21%) et ses banques sur un refinancement de 500 millions d’euros.

Credit Suisse (-0,31%) réagit peu à l’annonce par l’autorité suisse de surveillance des marchés financiers (Finma) de manquements de la banque en matière de lutte contre le blanchiment d’argent.

A L’AGENDA

Du côté de la macroéconomie, les chiffres définitifs de l’inflation en zone euro en août seront surveillés de près à 09h00 GMT au moment où la Banque centrale européenne (BCE) tente d’amorcer le resserrement de sa politique monétaire.

Au menu également, les discours attendus de trois responsables la BCE : les membres du directoire Benoît Coeuré et Yves Mersch et l’économiste en chef de l’institution, Peter Praet.

Aux Etats-Unis, l’indice manufacturier “Empire State” donnera des nouvelles d’un secteur encore dynamique malgré les tensions commerciales et la hausse des taux.

A WALL STREET

La Bourse de New York a terminé vendredi sans grand changement après s’être retournée à la baisse en séance à la suite des annonces concernant les nouvelles barrières douanières contre la Chine.

EN ASIE

La plupart des places asiatiques sont orientées à la baisse, notamment en Chine, où l’indice SSE composite de la Bourse de Shanghaï a perdu 1,1% et affiche son plus bas niveau de clôture depuis le 27 novembre 2014.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 1%.

La Bourse de Tokyo était fermée pour cause de jour férié.

CHANGES

En attendant d’éventuelles annonces américaines, le dollar est en léger repli face à un panier de devises de référence. L’euro, lui, progresse très légèrement, autour de 1,1635 dollar, après avoir touché vendredi un pic à 1,1721.

TAUX

Du côté des emprunts d’Etat, le rendement des Treasuries à 10 ans, qui avait accompagné vendredi la hausse du dollar pour renouer avec la barre symbolique de 3%, s’apaise un peu, autour de 2,99%.

METAUX

Très exposés aux tensions entre Washington et Pékin, les métaux de base accusent le coup: le cours du cuivre (-1,25%) a cédé jusqu’à près de 2% avant de réduire un peu ses pertes.

ÉMERGENTS

En première ligne également et affectés en outre par la vigueur du dollar et la hausse des taux, les économies émergentes continuent de souffrir: l’indice MSCI des actions émergentes perd plus de 1% et efface ses gains de vendredi.

PÉTROLE

Les cours du brut varient peu, la menace de nouvelles sanctions américaines contre la Chine contrebalançant les effets de la perspective d’une réduction des exportations iraniennes.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below