September 16, 2018 / 4:11 PM / 3 months ago

Allemagne: RWE contre un arrêt des centrales à charbon en 2035

FRANCFORT (Reuters) - L’électricien allemand RWE et des syndicats sont opposés à un arrêt de la production d’électricité à partir des centrales à charbon aux alentours de 2035 en Allemagne, ce qui pourrait compliquer la recherche d’un compromis sur le sujet.

L'électricien allemand RWE et des syndicats sont opposés à un arrêt de la production d'électricité à partir des centrales à charbon aux alentours de 2035 en Allemagne, ce qui pourrait compliquer la recherche d'un compromis sur le sujet. /Photo prise le 24 avril 2018/REUTERS/Wolfgang Rattay

Dans un communiqué, RWE juge ce calendrier inacceptable et affirme que des investissements supplémentaires sont nécessaires dans les réseaux et les énergies renouvelables pour garantir l’approvisionnement énergétique de l’Allemagne à l’avenir.

Un équilibre doit être trouvé entre respect des objectifs de lutte contre le changement climatique et préservation des intérêts des consommateurs et des employés du secteur, dit RWE.

Des syndicats et le comité d’entreprise du groupe ont formulé des remarques similaires.

Selon la dernière livraison de l’hebdomadaire Der Spiegel, Ronald Pofalla, l’un des responsables de la commission gouvernementale chargée de préparer l’abandon par l’Allemagne des sources d’énergie fossiles et de fixer d’ici la fin de l’année une date pour la réalisation de cet objectif, a proposé de renoncer au charbon entre 2035 et 2038. Le ministère allemand de l’Economie a refusé de s’exprimer sur le sujet.

L’Allemagne veut porter d’environ un tiers actuellement à 65% en 2030 la part des énergies éolienne et solaire dans sa production électrique pour réduire ses émissions de dioxyde de carbone et respecter ses engagements en matière de lutte contre le changement climatique.

Le charbon représente 40% de la production totale d’électricité de l’Allemagne, ce qui rend son abandon difficile sans perturber les approvisionnements des ménages et des entreprises.

L’Allemagne a aussi décidé de fermer ses centrales nucléaires d’ici 2022 à la suite de la catastrophe de Fukushima au Japon en mars 2011.

Les groupes énergétiques allemands comme RWE et Uniper disent avoir préparé leurs propres plans de fermeture des centrales à charbon, qui s’étaleront jusque dans la décennie 2040.

Les organisations de défense de l’environnement souhaitent pour leur part aller plus vite.

La commission gouvernementale doit trouver un compromis entre ces différentes positions et aider à orienter les fonds fédéraux destinés aux industries innovantes vers les régions actuellement dépendantes du charbon.

Arno Schuetze; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Jean-Stéphane Brosse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below