September 12, 2018 / 9:43 AM / a month ago

Zone euro: Baisse plus forte que prévu de la production industrielle

BRUXELLES (Reuters) - La production industrielle de la zone euro a baissé en juillet pour le deuxième mois consécutif et plus fortement que prévu, ce qui pourrait annoncer un ralentissement de la croissance au troisième trimestre, montrent les données publiées mercredi par Eurostat, l’office de la statistique de l’Union européenne.

La production industrielle dans la zone euro a baissé en juillet pour le deuxième mois consécutif et à un rythme plus rapide qu'attendu, ce qui pourrait annoncer un ralentissement de la croissance de la zone euro au troisième trimestre. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Charisius

La baisse est surtout imputable à l’Allemagne, première économie du bloc, et à l’Italie, qui sort d’un été agité avec les projets de dépenses de son nouveau gouvernement eurosceptique.

La production industrielle s’est contractée de 0,8% par rapport à juin et de 0,1% sur un an, a précisé Eurostat.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un repli de 0,5% sur un mois et une hausse de 1,0% par rapport à juillet 2017.

Eurostat a en outre revu à la baisse le chiffre de juin à -0,8% contre -0,7% annoncé initialement, et la hausse sur un an a été revue à 2,3% au lieu de 2,5%.

L’Allemagne comme l’Italie, la troisième économie du bloc, ont fait état d’un recul de 1,8% de leur production industrielle que n’a que partiellement compensé la hausse de 0,7% de celle de la France.

“Cela devrait encore apporter de la matière à réflexion aux acteurs politiques italiens qui négocient actuellement le contenu du prochain budget”, commente Paolo Pizzoli, analyste chez ING.

Les taux longs italiens se sont détendus ces 10 derniers jours après des assurances données par le gouvernement sur sa volonté de maîtrise du déficit dans son prochain projet de budget, attendu pour la mi-octobre.

Mais il a suffi mercredi d’une information de presse sur un désaccord entre le Mouvement 5 étoiles et le ministre de l’Economie Giovanni Tria sur le revenu universel pour les faire repartir à la hausse, avant un démenti.

À RELATIVISER ?

Les chiffres de la production industrielle sont souvent volatils mais la baisse marquée de juillet apparaît de mauvais augure pour la croissance du troisième trimestre, dont la première estimation sera publiée par Eurostat le 30 octobre.

Jack Allen, économiste chez Capital Economics, reconnaît que la statistique est décevante mais estime que la baisse est à relativiser car elle fait suite à une forte croissance au deuxième trimestre.

Par rapport à juin, la baisse a été de 1,9% pour la production de biens de consommation durables et de 1,3% pour les biens de consommation non durables, comme l’habillement. La production de biens intermédiaires a reculé de 0,8%.

La production de biens d’équipement a augmenté en revanche de 0,8%, un signe encourageant pour l’investissement, et la production d’énergie a progressé de 0,7%.

Juliette Rouillon et Véronique Tison pour le service français, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below