September 10, 2018 / 9:34 AM / 12 days ago

Elliott se dit déçu des attaques de Vivendi contre TIM

(Reuters) - Elliott Advisors a dit lundi partager les inquiétudes de Vivendi au sujet de la performance de l’action Telecom Italia, tout en se disant déçu du choix du groupe français de s’en prendre à la direction de l’opérateur télécoms italien.

Elliott Advisors a dit lundi partager les inquiétudes de Vivendi au sujet de la performance de l'action Telecom Italia, tout en se disant déçu du choix du groupe français de s'en prendre à la direction de l'opérateur télécoms italien. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Le conseil d’administration de ce dernier, dont Vivendi est le premier actionnaire avec 24%, est contrôlé depuis mai par le fonds activiste après une lutte de deux mois avec le groupe français.

Mercredi, Vivendi avait réitéré ses inquiétudes sur la situation de Telecom Italia, en évoquant des performances boursières “dramatiques” et une nouvelle gouvernance “défaillante” sur fond de rumeurs provoquant “des dysfonctionnements nuisibles à la bonne marche et aux résultats” du groupe italien.

Dans un communiqué, Elliott Advisors dit être preneur de toute aide de Vivendi si le groupe français considère que Telecom Italia a besoin “d’idées neuves”.

“Elliott invite les actionnaires de TIM à donner au nouveau conseil le temps de montrer qu’il peut créer de la valeur pour les actionnaires dans ce qui est, de toute évidence, un environnement difficile pour les actions italiennes et les valeurs télécoms”, poursuit le fonds.

A 09h15 GMT, le titre Telecom Italia gagne 3,48% à 0,5474 euro, affichant l’une des plus fortes hausses de l’indice Stoxx 600 et la progression la plus marquée alors de l’indice regroupant les valeurs télécoms européennes. le titre Vivendi reste pour sa part quasiment stable (+0,27% à 21,91 euros.

Depuis le début de l’année, l’action de l’opérateur italien accuse cependant un repli de plus de 24% après avoir cédé 13,9% en 2017 et 28,8% en 2016, contre respectivement -14,8%, -3,6% et -15,8% pour l’indice sectoriel.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below