September 7, 2018 / 12:07 PM / 16 days ago

Kingfisher remplace le patron de sa division française

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, le numéro deux européen des magasins de bricolage, a annoncé vendredi le départ de Marc Ténart, le directeur général de sa filiale française, qui regroupe les enseignes Castorama et Brico Dépôt, dont les performances sont à la traîne de celles de l’ensemble du groupe britannique.

Kingfisher, le numéro deux européen des magasins de bricolage, a annoncé vendredi le départ de Marc Ténart, le directeur général de sa filiale française, qui regroupe les enseignes Castorama et Brico Dépôt, dont les performances sont à la traîne de celles de l'ensemble du groupe britannique. /Photo prise le 16 mai 2018/REUTERS/Charles Platiau

Christian Mazauric, actuellement à la tête des magasins B&Q en Grande-Bretagne et en Irlande, remplacera Marc Ténart à partir du 1er octobre.

Graham Bell, actuellement directeur général de l’enseigne Screwfix, remplacera pour sa part Christian Mazauric tandis que John Mewett, directeur numérique de Kingfisher, prendra la tête de Screwfix.

Le mois dernier, Kingfisher a annoncé une hausse de 1,6% de ses ventes à magasins constants sur les trois mois au 31 juillet, deuxième trimestre de son exercice 2018-2019, après une baisse de 4% sur le premier.

Mais le groupe a également dit que les piètres performances de Castorama, avec un repli de 3,8% de ses ventes sur le deuxième trimestre, pèseraient sur ses résultats annuels.

A 11h25 GMT, le titre Kingfisher reculait de 1,71% à 263,90 pence, alors que l’indice FTSE 100 cédait 0,89%.

Depuis le début de l’année, la valeur est en baisse de 21,6% après avoir déjà reculé de 3,6% en 2017 contre respectivement -5,6% et +7,6% pour l’indice vedette de la Bourse de Londres.

Kingfisher en est à la troisième année d’un plan quinquennal de 800 millions de livres (896 millions d’euros) visant à accroître le bénéfice annuel de 500 millions de livres à partir de 2021. Ce plan doit permettre d’unifier les gammes de produits et d’améliorer les capacités de commerce électronique.

Le français Adeo, groupe non coté propriétaire de l’enseigne Leroy-Merlin, est le numéro un du secteur en Europe.

James Davey, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below