September 4, 2018 / 11:06 AM / 3 months ago

Les Bourses dans le rouge, le commerce et les télécoms pèsent

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses de la zone euro creusent leurs pertes mardi à mi-séance, pénalisées par les craintes de montée des tensions commerciales et par un repli du secteur des télécoms, avec un plongeon pour Telecom Italia après un abaissement de recommandation.

Les Bourses de la zone euro creusent leurs pertes mardi à mi-séance, pénalisées par les craintes de montée des tensions commerciales et par un repli du secteur des télécoms. Le CAC 40 cède 1,11% vers 10h35 GMT et à Francfort, le Dax abandonne 0,83%. A Londres, le FTSE perd 0,27%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

Wall Street s’oriente vers une reprise hésitante après le week-end prolongé du Labor Day tandis que le dollar progresse et que l’euro recule sans pour autant soutenir les marchés actions des pays utilisant la monnaie unique.

À Paris, le CAC 40 cède 1,11% à 5.353,55 vers 10h35 GMT et à Francfort, le Dax abandonne 0,83%.

A Londres, le FTSE perd 0,27%, limitant ses pertes grâce au recul de la livre sterling.

La Bourse de Milan se distingue avec une progression de 0,56% grâce entre autres à la nette hausse des valeurs bancaires, dont l’indice prend 1,70% grâce au repli des rendements des emprunts d’Etat.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 cède 0,57%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,89% et le Stoxx 600 0,55%.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street préfigurent une tendance indécise dans les premiers échanges.

SCOR ET ILIAD SE DISTINGUENT

En Europe, les secteurs sensibles aux questions commerciales comme les ressources de base (-1,29%)et l’automobile (-1,14%) sont dans le rouge, tout comme les télécoms, dont l’indice Stoxx perd 1,08% avec un baisse de 5,51% pour Telecom Italia, dégradé par Exane BNP Paribas, qui juge que la faible valorisation de l’action ne la rend pas attractive pour autant.

Parmi les plus fortes baisses du Stoxx 600 figure également WPP, qui chute de 6,70%. Le groupe publicitaire britannique a certes légèrement relevé sa prévision de chiffre d’affaires annuel mais il a précisé que sa marge devrait s’inscrire en baisse, comme au premier semestre de l’exercice.

Contre la tendance, Scor prend 8,46%, au plus haut depuis 2002. Le groupe d’assurance mutualiste Covéa (MMA, MAAF, GMF) a annoncé mardi que le réassureur avait rejeté une proposition de rachat mais il a réaffirmé son intérêt pour une fusion amicale.

Longtemps hésitante, l’action Iliad accélère pour prendre 10,09% et ravir à Scor la tête du Stoxx 600. L’opérateur télécoms est parvenu à préserver sa rentabilité au premier semestre en dépit d’un deuxième trimestre “exécrable” marqué par un recul inédit de sa base d’abonnés mobiles et une amplification de ses tourments dans le fixe qui l’ont contraint à revoir son objectif de trésorerie pour 2020.

L’appétit des investisseurs pour les actifs risqués souffre de l’attente des prochains développements sur le dossier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et leurs grands partenaires: l’issue des discussions avec le Canada est encore très incertaine et le président américain, Donald Trump, pourrait lancer dans les prochains jours la taxation à 25% de 200 milliards de dollars supplémentaires de produits chinois.

“Les déclarations du président Trump pendant le week-end donnent l’impression qu’il est pas particulièrement intéressé par la conclusion d’un accord avec le Canada”, note Michael Hewson, de CMC Markets UK. “Cela implique que l’optimisme qui a soutenu la hausse des marchés la semaine dernière pourrait bien commencer à se dissiper, tout comme les craintes liées au commerce ont pesé sur les marchés européens et asiatiques la semaine dernière.”

Sur le marché des changes, le dollar profite une nouvelle fois de son statut de valeur refuge face au risque commercial: en hausse de 0,45%, il évolue au plus haut depuis dix jours face à un panier de devises de référence et l’euro est revenu sous 1,1560 dollar.

Le marché pétrolier est orienté à la hausse après l’arrêt de la production et l’évacuation de deux plates-formes du golfe du Mexique à l’approche d’une tempête tropicale. Le Brent repasse 79,50 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) se traite autour de 71 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below