September 3, 2018 / 9:04 AM / 19 days ago

Les tensions commerciales pèsent encore sur les actifs risqués

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses de la zone euro hésitent lundi en début de séance après le repli observé sur les marchés asiatiques, une nouvelle fois pénalisés par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, par leur impact sur l’activité des entreprises et par les difficultés que traversent plusieurs marchés émergents.

Les principales Bourses de la zone euro hésitent lundi en début de séance après le repli observé sur les marchés asiatiques, une nouvelle fois pénalisés par les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, par leur impact sur l'activité des entreprises et par les difficultés que traversent plusieurs marchés émergents. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,07% vers 07h55 GMT tandis qu'à Francfort, le Dax cède 0,09%. A Londres, le FTSE se distingue en prenant 0,62%. /Photo prise le 6 août 2018/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 gagne 0,07% à 5.410,49 points vers 07h55 GMT tandis qu’à Francfort, le Dax cède 0,09%.

A Londres, le FTSE se distingue en prenant 0,62%, le repli de la livre sterling favorisant ses valeurs tournées vers l’exportation.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,02% alors que le FTSEurofirst 300 grappille 0,08% et le Stoxx 600 0,1%.

La Bourse de Tokyo a fini en recul de 0,69% et l’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) cède 0,67% pour sa troisième séance consécutive dans le rouge.

En Chine, le SSE Composite de Shanghai a perdu 0,17% et le CSI 300 des principales capitalisations de Chine continentale 0,38%.

Les marchés sont sous la menace d’une aggravation du conflit commercial en cours entre les Etats-Unis et plusieurs de leurs grands partenaires commerciaux, puisque Washington pourrait annoncer dans les prochains jours l’extension des droits de douane à 25% à 200 milliards de dollars (172 milliards d’euros) de produits importés de Chine.

“Même s’il est très peu probable que cela soit fait en une étape et rapidement, l’annonce montre que la tension entre les deux pays est loin d’être retombée”, explique Stéphane Déo, responsable de la stratégie chez LBPAM.

“Plus surprenant, alors que la rhétorique présidentielle semblait épargner le Mexique et l’Europe pour se concentrer sur la Chine, Donald Trump a fait de nouveau monter la pression sur l’Europe”, ajoute-t-il. “Bref, la guerre commerciale bat son plein et les marchés n’aiment pas.”

L’AUTOMOBILE RECULE

En Bourse, la plus forte baisse sectorielle est pour l’automobile, très sensible au dossier du commerce. Son indice Stoxx recule de 0,48%, pénalisé en outre par le repli de 1,31% de Volkswagen après un article de Bild am Sonntag selon lequel des ingénieurs de VW auraient déclaré aux enquêteurs que certains moteurs à essence équipant des véhicules de marques du groupe permettaient eux aussi de manipuler les résultats des tests d’émission de CO2.

Deux des plus nets replis du CAC 40 sont pour Kering (-0,41%) et LVMH (-0,15%) après la dégradation par les analystes de Société générale de leur recommandation sur LVMH, la première capitalisation de l’indice parisien.

A la hausse, Casino gagne 0,29% après l’abaissement de sa note de crédit par l’agence Standard & Poor’s (S&P). LE titre avait chuté de plus de 10% vendredi, portant à 46% son recul depuis le début de l’année.

Sur un autre front de la guerre commerciale, le président américain Donald Trump a déclaré samedi qu’il n’était pas nécessaire d’inclure le Canada dans la nouvelle version de l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

Les indices PMI asiatiques confirment par ailleurs l’impact des tensions commerciales sur l’activité économique: en Chine, l’indice Caixin-Markit des directeurs d’achats du secteur manufacturier est tombé à 50,6, son plus bas niveau depuis 14 mois, et son équivalent sud-coréen, en baisse pour le sixième mois d’affilée, est revenu sous la barre de 50, ce qui traduit une contraction de l’activité.

La situation est un peu moins préoccupante au Japon puisque le PMI est remonté à 52,5, mais la composante des commandes à l’export est revenue à 49,7.

En Europe, le PMI manufacturier allemand et celui de la zone euro ont légèrement reculé par rapport à juillet mais continuent de traduire une croissance soutenue.

WALL STREET FERMÉE POUR LE “LABOR DAY”

En attendant, le marché obligataire européen est calme, le rendement du Bund allemand à dix ans prenant un point de base à 0,34%.

Les marchés américains, eux, resteront fermés ce lundi pour le “Labor Day”. Vendredi, Wall Street a fini vendredi en ordre dispersé, le Dow Jones cédant 0,09% et le Standard & Poor’s 500 finissant pratiquement inchangé tandis que le Nasdaq Composite gagnait 0,26%.

Sur le marché des changes, les préoccupations liées au commerce favorisent une nouvelle fois les devises jugées les plus sûres: le franc suisse a atteint son plus haut niveau depuis quatre mois face au dollar et le yen s’apprécie face à la devises américaine comme face à l’euro.

Le billet vert conserve recule un peu mais conserve l’essentiel de ses gains des deux dernières séances face à un panier de devises de référence, alors que l’euro oscille autour de 1,16 dollar.

Les cambistes surveillent parallèlement les devises émergentes les plus affectées par les tensions des dernières semaines, et entre autres la livre turque, très volatile face au dollar après la publication des chiffres mensuels de l’inflation en Turquie.

Le pétrole est en légère baisse après une enquête de Reuters montrant que la production de l’Opep a augmenté en août pour atteindre son plus haut niveau de l’année, un facteur qui s’ajoute aux chiffres de Baker Hughes sur la hausse du nombre de forages aux Etats-Unis. Le Brent reste néanmoins proche de 77,50 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) de 70 dollars.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below