August 31, 2018 / 8:15 AM / 25 days ago

L'Europe boursière dans le rouge avec le regain de tensions commerciales

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent vendredi dans la matinée, pénalisées par des craintes d’une intensification du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine qui ont aussi pesé à Wall Street et en Asie.

Les Bourses européennes reculent vendredi dans la matinée. Le CAC 40 recule de 0,56% vers 07h40 GMT, le Dax abandonne 0,71% et le FTSE perd 0,28%. /Photo prise le 6 août 2018/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,56% à 5.447,63 points vers 07h40 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,71% et à Londres, le FTSE perd 0,28%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro cède 0,64%, le FTSEurofirst 300 perd 0,53% et le Stoxx 600 recule de 0,5%.

Les indices actions européens avaient déjà clôturé dans le rouge jeudi avec le retour des inquiétudes autour de la Chine mais des informations de presse sur de prochaines mesures de la part des Etats-Unis ont encore accentué le mouvement de repli à Wall Street.

Selon l’agence Bloomberg, Donald Trump a fait savoir à son entourage qu’il était prêt à imposer des nouveaux tarifs douaniers dès que la période de consultation publique sur une liste de produits chinois supplémentaire à taxer aura pris fin. Cette consultation doit se clore le 5 septembre.

Le président américain a par ailleurs déclaré dans un entretien à Bloomberg que la proposition de l’Union européenne (UE) d’éliminer les droits de douanes dans le commerce automobile entre les deux pays n’était pas satisfaisante. Selon Donald Trump, les politiques commerciales de l’UE sont “presque aussi mauvaises que (celles de) la Chine”.

PRISES DE BÉNÉFICES À WALL STREET

Logiquement, le secteur automobile accuse la plus forte baisse en Europe, son indice Stoxx reculant de 1,21%.

Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré vendredi que l’”accord de cessez-le-feu” conclu en juillet avec Donald Trump pour éviter un relèvement des droits de douane américains sur les importations d’automobiles serait respecté, tout en prévenant que l’UE riposterait à toute initiative des Etats-Unis.

A Wall Street, le regain de tensions commerciales a poussé les investisseurs à prendre leur bénéfices après quatre séances consécutives de hausse. L’indice Dow Jones a reculé de 0,53%, le S&P-500 a perdu 0,44% et le Nasdaq Composite a cédé 0,26%.

Les Bourses asiatiques ont suivi le mouvement: le Nikkei a perdu 0,02%, la Bourse de Shanghai a reculé de 0,46% tandis que l’indice Hang Seng abandonne 1,19% à l’approche de la clôture.

Parallèlement, les rendements obligataires ont reculé avec le retour des investisseurs vers les actifs refuges. Le rendement des Treasuries à 10 ans est retombé à 2,85% et celui de son équivalent allemand sous 0,35%.

Les turbulences observées dans certains pays émergents alimentent aussi la prudence actuelle. En Argentine, le peso continue d’enfoncer ses creux historiques face au dollar malgré l’intervention de la banque centrale, qui a porté jeudi son principal taux directeur à 60% dans l’espoir d’endiguer l’inflation.

DES CHIFFRES D’INFLATION ATTENDUS EN ZONE EURO

Globalement, le dollar baisse légèrement face à un panier de devises de référence, pénalisé par le repli des rendements des Treasuries, en dépit des tensions commerciales qui lui avaient jusqu’ici bénéficié.

Les cambistes surveilleront en début d’après-midi la publication de l’indice PMI de Chicago (13h45 GMT) et celle de l’indice de confiance du Michigan (14h00 GMT).

En zone euro, ce sont les chiffres de l’inflation pour le mois d’août, attendus à 09h00 GMT, qui pourraient faire réagir la devise unique, revenue autour de 1,168 dollar.

Aux valeurs en Europe, le britannique Whitbread s’envole de 17,46% après l’annonce de la cession de sa chaîne de cafés Costa Coffee à Coca-Cola pour 3,9 milliards de livres sterling (4,35 milliards d’euros). Ce bond permet à l’indice Stoxx des transports et loisirs de signer l’unique hausse sectorielle en Europe (+0,99%).

A contrario, le compatriote Sage Group chute de 6,9% après l’annonce de la démission de son directeur général.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut sont pénalisés par le regain de tensions commerciales entre Washington et Pékin même si les perturbations attendues dans la production en Iran et au Venezuela contribuent toujours à soutenir les cours.

Le baril de brut léger américain reste au-delà des 70 dollars et le baril de Brent avoisine 77,50 dollars.

Édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below