August 31, 2018 / 7:15 AM / in 3 months

Stabilisation de l'inflation en août

PARIS (Reuters) - Le rythme de l’inflation sur un an est resté stable en août en France et se maintient pour le deuxième mois consécutif à un plus haut depuis mars 2012, le ralentissement des prix de l’énergie étant compensé par une légère accélération des prix alimentaires, selon une première estimation publiée vendredi par l’Insee.

Le rythme de l'inflation sur un an est resté stable en août en France et se maintient pour le deuxième mois consécutif à un plus haut depuis mars 2012. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

L’indice des prix à la consommation (IPC) s’est inscrit en hausse de 2,3% sur les douze mois à fin août, comme en juillet.

L’indice des prix harmonisés IPCH, qui permet les comparaisons avec les autres pays de la zone euro, s’inscrit quant à lui en hausse de 2,6% sur un an, au même niveau qu’en juillet, avec là encore un plus haut depuis mars 2012.

A ce niveau, il s’avère légèrement supérieur aux attentes des économistes interrogés par Reuters, qui tablaient sur une hausse de 2,5%.

Le taux annuel d’inflation harmonisé aux normes européennes en France dépasse ainsi nettement pour le quatrième mois consécutif l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE), situé à un tout petit peu moins de 2%.

Selon des données préliminaires publiées jeudi, l’inflation harmonisée aux normes européennes a ralenti un peu plus fortement que prévu en août en Allemagne, avec une progression de l’IPCH atteignant 1,9% sur un an. L’inflation a également reculé en Espagne, à 2,2% ce mois-ci.

La stabilisation constatée en France et les ralentissements enregistrés dans la première et la quatrième économie de la zone euro devraient conforter la BCE dans son approche prudente en matière de normalisation de sa politique monétaire.

La BCE prévoit de dénouer progressivement son programme de rachats nets d’actifs pour l’arrêter à la fin de l’année et compte maintenir ses taux d’intérêt à leurs niveaux actuels au moins jusqu’à l’été 2019.

En France, sur le seul mois d’août, l’indice des prix à la consommation IPC a augmenté de 0,5% sous l’effet notamment de deux effets saisonniers: le rebond des prix des produits manufacturés après les soldes d’été et l’augmentation des prix de certains services liés au tourisme.

Dans le même temps, l’IPCH a enregistré une progression de 0,6%.

L’indice des prix à la consommation définitif d’août, le seul valable pour les indexations de contrats privés, rentes viagères, pensions alimentaires ou l’évolution du Smic, sera diffusé le 13 septembre.

Myriam Rivet, édité par Julie Carriat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below