August 29, 2018 / 5:00 AM / 3 months ago

Réunion très constructive entre Ottawa et Washington sur le commerce

WASHINGTON (Reuters) - La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland a déclaré mardi avoir eu une réunion “très constructive” à Washington avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, au lendemain de la conclusion entre les Etats-Unis et le Mexique d’un nouvel accord de libre-échange.

La ministre canadienne des Affaires étrangères Chrystia Freeland (photo) a déclaré mardi avoir eu une réunion "très constructive" à Washington avec le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, au lendemain de la conclusion entre les Etats-Unis et le Mexique d'un nouvel accord de libre-échange. /Photo prise le 28 août 2018/REUTERS/Chris Wattie

Donald Trump a annoncé lundi que Washington et Mexico s’étaient entendus sur un nouvel accord de libre échange, qui se substitue à l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) en vigueur depuis 1994 entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

Le président américain, qui dénonçait un accord “catastrophique” pour l’économie et le commerce des Etats-Unis, a obtenu de ses partenaires une renégociation.

Le Canada n’a pas participé à la phase la plus récente des discussions, qui durent depuis un an, alors que la date butoir pour l’obtention d’un accord a été fixée à vendredi.

Trump a averti être disposé à conclure un accord seulement avec le Mexique et à imposer des taxes douanières sur les voitures canadiennes.

Entamant sa première séance de négociations de la semaine dans les bureaux de Robert Lighthizer, Chrystia Freeland a souligné que les concessions “difficiles” effectuées par le Mexique ouvraient la voie à des discussions productives.

Ces concessions, en particulier sur l’automobile et la main d’oeuvre, “vont être très importantes pour les travailleurs au Canada et aux Etats-Unis”, a-t-elle dit aux journalistes à l’issue de la réunion.

Des discussions approfondies auront lieu mercredi, a ajouté la ministre canadienne, qui s’est entretenue mardi soir avec des représentants mexicains.

L’un des principaux points de friction pour Ottawa est l’effort déployé par Washington pour supprimer un mécanisme qui empêche les Etats-Unis de mener des procédures contre le “dumping” et les mesures compensatoires. Mexico a accepté de supprimer ce mécanisme, avait annoncé lundi Robert Lighthizer.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Luis Videgaray, a déclaré mardi à la télévision mexicaine que les trois parties allaient travailler à la conclusion d’un accord commun.

“Nous allons maintenant consacrer de longues heures aux négociations avec le Canada”, a-t-il dit.

Quelques heures avant l’arrivée à Washington de Chrystia Freeland, le secrétaire américain au Trésor, Steve Mnuchin, avait dit croire à la conclusion dès cette semaine de pourparlers commerciaux avec le Canada.

Si tel n’était pas le cas, Washington entend valider l’accord obtenu avec le seul Mexique, avait-il ajouté lundi, mais est ouvert à des négociations pour permettre au Canada de rejoindre par la suite cet accord.

Donald Trump devrait notifier au Congrès d’ici la fin de la semaine son intention de signer un nouvel accord dans les 90 jours, ce qui laissera le temps à son homologue mexicain Enrique Pena Nieto de signer le texte avant la fin de son mandat, fin novembre.

Julie Gordon et Sharay Angulo, David Lawder, avec Rod Nickel à Winnipeg; Eric Faye et Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below