August 27, 2018 / 11:22 AM / 3 months ago

Les actions bien orientées, Powell, la Chine et l'Ifo rassurent

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse à mi-séance lundi et Wall Street devrait ouvrir sur la même tendance, la remontée du yuan chinois, l’espoir d’un compromis commercial entre les Etats-Unis et le Mexique et l’amélioration du climat des affaires en Allemagne favorisant les actifs risqués.

Les principales Bourses européennes évoluent en hausse à mi-séance. À Paris, le CAC 40 gagne 0,41% à 5.454,66 points à 11h10 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,47%. Les marchés britanniques sont fermés, la journée étant fériée au Royaume-Uni. /Photo prise le 23 août 2018/REUTERS/Peter Nicholls

À Paris, le CAC 40 gagne 0,41% à 5.454,66 points à 11h10 GMT et à Francfort, le Dax prend 0,47%. L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en hausse de 0,23%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,27% et le Stoxx 600 de 0,23%.

Les marchés britanniques sont fermés, la journée étant fériée au Royaume-Uni, ce qui pèse sur les volumes d’échanges en Europe. La Bourse de Milan, elle, se distingue avec un recul de 0,62%, dû notamment au repli des valeurs bancaires (l’indice local du secteur cède 1,16%) sur fond d’incertitudes persistantes quant à la politique économique et budgétaire du gouvernement Conte.

Les contrats à terme sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse d’environ 0,3% pour le Dow Jones et le Standard & Poor’s 500, et de 0,4% pour le Nasdaq Composite. Le S&P et le Nasdaq pourraient ainsi inscrire de nouveaux records.

Le sentiment général favorable aux actifs risqués, actions en tête, s’appuie entre autres sur le discours prononcé vendredi par Jerome Powell, le président de la Réserve fédérale, qui a mis en avant le dynamisme de l’économie américaine pour plaider la poursuite de la remontée des taux, et par le redressement du yuan et des Bourses chinoises après l’annonce vendredi par la Banque populaire de Chine (BPC) de mesures de soutien à la monnaie, à commencer par le recours au “facteur contra-cyclique” (CCF) dans la fixation du cours pivot de la monnaie.

Cette mesure, estiment Jason Daw, stratège marchés émergent de la Société générale, “peut être perçu comme l’équivalent d’une intervention sur le marché des changes”.

Le yuan, qui vient d’enchaîner dix semaines consécutives de baisse face au dollar, a atteint son plus haut haut niveau depuis près d’un mois face au dollar. En Bourse, l’indice SSE Composite de Shanghai a fini la journée en hausse de 1,89% et le CSI 300, qui regroupe les principales capitalisations de Chine continentale, a pris 2,44%.

L’ESPOIR D’UN ACCORD SUR L’ALENA PROFITE À L’AUTOMOBILE

Autre devise secouée ces dernières semaines, la livre turque est repartie à la baisse à la reprise des transactions après une semaine de fermeture des marchés turcs pour l’Aïd el Kébir. Elle cède autour de 3% face au dollar, autour de 6,20.

Autre facteur encourageant pour les marchés actions: la perspective d’un compromis commercial entre les Etats-Unis et le Mexique, Washington ayant pris acte dimanche de progrès des discussions avec Mexico sur l’avenir de l’Accord de libre-échange nord-américain (Alena) et précisé que les négociations devraient se poursuivre ce lundi.

L’indice Stoxx européen du secteur automobile, directement concerné, progresse ainsi de 1,12%. Parmi les meilleures performances du jour au sein de l’EuroStoxx 50 figurent BMW (+1,85%), Volkswagen (+1,87%) et Daimler (+1,11%).

Autre valeur allemande en vue, le groupe de distribution Metro bondit de 11,06%, dopé par la perspective d’une recomposition de son capital. Son compatriote Ceconomy, qui discute d’une cession de l’essentiel de sa participation de 10%, prend 4,01%.

A Madrid, un autre distributeur, Dia, gagne 4,27% en réaction à un article de presse évoquant l’intérêt de l’homme d’affaires russe Mikhaïl Fridman pour un possible rachat.

Dans l’actualité macroéconomique, l’amélioration du climat des affaires en Allemagne, illustrée par la hausse plus nette qu’attendu, à 103,8, de l’indice Ifo.

Sur le marché obligataire, la remontée des rendements des emprunts d’Etat de la zone euro s’est amplifiée après la publication de cet indicateur: celui du Bund allemand à dix ans a atteint 0,367%, son plus haut niveau depuis le 20 juillet.

Le marché pétrolier, lui, est orienté à la baisse, les craintes d’une baisse de la demande liée aux tensions commerciales reprenant le dessus. L’”Opep+”, qui regroupe les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole et plusieurs autres grands producteurs dont la Russie, doit tenir une téléconférence dans la journée pour faire le point sur sa stratégie d’encadrement de l’offre.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below