August 27, 2018 / 6:06 AM / 3 months ago

Le yuan rebondit après deux mois de baisse, la BPC en soutien

SHANGHAI (Reuters) - Le yuan a inscrit un plus haut de deux semaines et demi contre le dollar et interrompu deux mois de baisse en réaction aux mesures prises vendredi par la Banque populaire de Chine (BPC) pour le soutenir.

Le yuan a inscrit un plus haut de deux semaines et demi contre le dollar et interrompu deux mois de baisse en réaction aux mesures prises vendredi par la Banque populaire de Chine (BPC) pour le soutenir. /Photo d'archives/REUTERS/Thomas White

La banque centrale chinoise a ajusté à la veille du week-end la manière dont elle calcule le taux pivot contre la devise américaine pour le rendre plus stable dans un contexte de fermeté du dollar et de tensions entre Washington et Pékin sur les questions commerciales.

La BPC a expliqué que “le sentiment de marché pro-cyclique” motivant la glissade du yuan l’avait convaincu de rétablir “un facteur contra-cyclique” dans le calcul du taux pivot.

“Sous l’effet de la fermeté récente de l’indice du dollar et des frictions commerciales, il y a eu certaines activités pro-cycliques sur le marché des changes”, a dit la BPC ajoutant que le rétablissement d’un “facteur contra-cyclique” permettrait au yuan de rester fondamentalement stable, à un niveau raisonnable et équilibré.

Le yuan, qui avait bondi vendredi après cette annonce, a débuté la séance de lundi à 6,8080 contre le dollar sur le marché onshore, au plus haut depuis le 8 avril, et soutenu par un taux pivot fixé par la BPC à 6,8508, soit 202 pips ou 0,3% au-dessus du fixing de vendredi à 6,8710.

Les Bourses chinoises ont quant à elles inscrit des plus haut de deux semaines, l’indice composite de la Bourse de Shanghai progressant de 1,8% à 2.778,25 points vers 05h40 GMT tandis que le CSI300 prenait près de 2,3% à 3.399,15 au même moment.

L’annonce de la BPC est intervenue après que les discussions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis, qui ont repris la semaine dernière, se sont terminées sans grand progrès.

Dans un entretien à Reuters la semaine dernière, le président américain Donald Trump avait accusé Pékin de manipuler sa devise pour contrecarrer les effets des tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis sur certaines importations chinoises.

“L’initiative de la BPC valide notre position selon laquelle la dévaluation du yuan n’est pas une arme dans la guerre commerciale”, ont commenté les analystes de Mizuho Bank dans une note de recherche.

“Elle renvoie aussi à notre hypothèse du double seuil de stabilité ‘7-3’”, selon laquelle la BPC ne laissera pas sa devise passer au-dessus de 7 yuans pour un dollar ni ses réserves de change tomber sous le seuil de 3.000 milliards de dollars, ont-ils ajouté.

Winni Zhou et John Ruwitch, Marc Joanny pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below