August 25, 2018 / 3:52 PM / 4 months ago

Les USA veulent des progrès rapides sur le commerce avec l'UE

BERLIN (Reuters) - Les Etats-Unis pressent l’Union européenne d’accélérer les négociations commerciales initiées le mois dernier par le sommet entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker à Washington, ont déclaré samedi deux responsables allemands.

Les Etats-Unis pressent l'Union européenne d'accélérer les négociations commerciales initiées le mois dernier par le sommet entre Donald Trump et Jean-Claude Juncker à Washington, ont déclaré samedi deux responsables allemands. /Photo d'archives/REUTERS/François Lenoir

Emily Haber, ambassadrice d’Allemagne aux Etats-Unis, a indiqué à des journalistes qu’un groupe de travail formé après l’entretien entre le président américain et le président de la Commission européenne s’était réuni pour la première fois cette semaine et que les représentants américains ont réclamé “des résultats très rapides”.

Elle a ajouté que les représentants européens auraient besoin d’un mandat clair pour avancer dans les négociations et estimé qu’un accord devrait être conclu avant les élections européennes de mai 2019.

“Nous aurons des élections au Parlement européen l’année prochaine et un accord devra être conclu dans un délai convenable avant ces élections”, a dit la diplomate allemande lors de la présentation du programme d’évènements qui auront lieu l’année prochaine aux Etats-Unis pour renforcer les relations bilatérales.

Un responsable américain a confirmé que Washington voulait aller plus vite, sans toutefois fournir de calendrier.

Trump a convenu lors de la réunion avec Juncker de ne pas imposer, comme il en brandissait la menace, de droits de douane de 25% sur les importations d’automobiles européennes tant que les négociations visant à abaisser les barrières commerciales entre les deux blocs ne seraient pas terminées.

L’Allemagne est particulièrement exposée à des mesures américaines visant le secteur automobile.

Stefan Mair, membre de l’organisation patronale allemande BDI, a fait état de progrès lors des discussions inaugurales du nouveau groupe de travail, mais il n’a fourni aucun détail.

“Nous savons que l’administration Trump exerce une forte pression pour que le calendrier soit plus resserré et les progrès rapides”, a-t-il déclaré.

“Mais nous insistons sur le fait que cela ne doit pas se faire au détriment d’un résultat plus large, car souhaitons un accord qui aille au-delà des tarifs douanier et aborde des questions plus générales affectant les relations commerciales”, a-t-il ajouté.

Andrea Shalal, avec Foo Yun Chee à Bruxelles; Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below