August 21, 2018 / 8:22 AM / a month ago

Prudence avant les discussions USA-Chine, Trump plombe le dollar

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse en début de séance mardi sur fond de baisse du dollar après les critiques de Donald Trump contre la politique monétaire américaine et un contexte d’optimisme prudent à la veille d’une nouvelle session de discussions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine.

Les principales Bourses européennes évoluent en légère hausse en début de séance mardi. À Paris, le CAC 40 gagne 0,28% après une heure d'échanges. À Francfort, le Dax avance de 0,28% mais à Londres, le FTSE 100 recule de 0,03%. /Photo prise le 6 août 2018/REUTERS/Régis Duvignau

À Paris, le CAC 40 gagne 0,28% à 5394,62 points après une heure d’échanges. À Francfort, le Dax avance de 0,28% mais à Londres, le FTSE 100 recule de 0,03%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,14, le Stoxx 600 0,14% et l’EuroStoxx 50 de la zone euro 0,32%.

Sur le marché des changes, le dollar abandonne 0,33% face à un panier de devises de référence, au plus bas depuis le 9 août, après les déclarations du président américain sur la politique de taux d’intérêt de la Réserve fédérale.

Dans un entretien à Reuters, Donald Trump a en effet dit n’être “pas emballé” par la politique de hausse des taux d’intérêt suivie par le président de la Réserve fédérale Jerome Powell, jugeant que la Fed devrait soutenir davantage l’économie américaine. Et il a de nouveau accusé la Chine et l’Union européenne de manipuler leur monnaie.

Ces propos, qui pourraient compliquer la poursuite de la hausse des taux de la Fed, ont fait baisser le dollar avant même la clôture de Wall Street lundi.

L’euro de son côté, s’apprécie de 0,3% à 1,1514 dollar après un pic à 1,1543, son plus haut niveau depuis le 9 août.

“On constate clairement que le président (Trump) cherche à faire baisser le dollar à chaque fois que celui-ci commence à sembler un peu cher”, commente Neil Wilson, de Markets.com.

“Je pense que le marché va se raviser et que le dollar va rebondir mais il semble que le marché craigne que le président cherche à influencer la politique de la Fed.”

ATLANTIA REGAGNE DU TERRAIN, BHP BILLITON BAISSE

Cet accès de faiblesse du dollar intervient à la veille de la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed et surtout trois jours avant un discours très attendu du président de l’institution, Jerome Powell, vendredi au symposium de Jackson Hole.

Les cambistes surveillent par ailleurs l’évolution de la livre turque, qui repart à la baisse face au dollar. Dans l’entretien à Reuters, Donald Trump a exclu toute concession à Ankara en échange de la libération du pasteur américain Andrew Brunson, accusé de terrorisme par la justice turque.

Les investisseurs attendent par ailleurs des indices sur l’évolution des discussions entre les Etats-Unis et la Chine sur leurs échanges commerciaux, deux jours de pourparlers étant prévus à Washington mercredi et jeudi.

En Chine, l’espoir d’une détente sur ce dossier ou, à défaut, de mesures de soutien des autorités à l’économie et aux marchés, a permis aux marchés actions de finir en forte hausse: l’indice SSE Composite de la Bourse de Shanghai a gagné 1,31% et le CSI 300, qui regroupe les principales capitalisations de Chine continentale, 1,82%.

A Tokyo, la séance a été plus mitigée: le Nikkei a fini sur un gain de 0,09% mais l’indice large Topix a cédé 0,4%.

Aux valeurs en Europe, Atlantia regagne 4,01%, effaçant une petite partie de sa baisse subie depuis une semaine après la catastrophe de Gênes (-25,9% en cinq séances).

A la baisse, le géant minier BHP Billiton cède 1,82% après avoir prévenu que la réduction promise de ses coûts pourrait être plus lente que prévu initialement.

Sur le marché obligataire, le rendement du Bund allemand à dix ans est pratiquement inchangé à 0,311%.

Le pétrole est en légère hausse, profitant de la baisse du dollar et des perspectives de resserrement du marché aux Etats-Unis avec la baisse des stocks de produits raffinés comme le diesel ou le fioul domestique.

Édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below