June 7, 2018 / 2:14 PM / 5 months ago

Wall Street ouvre en légère hausse, le dollar et le pétrole en soutien

(Reuters) - La Bourse de New York évolue en hausse en début de séance jeudi, avec un nouveau record à l’ouverture pour le Nasdaq, les marchés actions américains bénéficiant du repli du dollar et de la hausse des cours du pétrole.

La Bourse de New York évolue en hausse en début de séance jeudi. Le Dow Jones gagne 0,4% et le Standard & Poor's 500 progresse de 0,16%. /Photo prise le 2 avril 2018/REUTERS/Shannon Stapleton

L’indice Dow Jones, au plus haut depuis le 13 mars, gagne 100,59 points, soit 0,4%, à 25.246,98 points. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,16% à 2.776,87 points.

Le Nasdaq Composite abandonne 0,1% à 7.681,27 points après avoir inscrit un nouveau record dans les premiers échanges à 7.697,41.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut grimpent après des informations suggérant un retard croissant des exportations du Venezuela. Le Brent prend 1,3% à 76,34 dollars le baril et le brut léger américain gagne 1,4%..

La hausse des cours profite aux groupes pétroliers américains: Chevron prend la tête du Dow Jones avec un gain de 2,12%, suivi de près par Exxon Mobil, 0,79%. Le compartiment de l’énergie affiche la plus forte hausse sectorielle, une progression de 1,31%.

Aux changes, l’indice dollar, au plus bas depuis trois semaines, est pénalisé par le renchérissement continu de l’euro, porté par des anticipations de resserrement la politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

L’euro est monté jusqu’à 1,1840 dollar avant l’ouverture des marchés américains avant de revenir autour de 1,1810.

Dans le dossier des tensions commerciales entre les Etats-Unis et ses partenaires économiques, l’administration américaine a confirmé un accord avec ZTE, levant l’interdiction faite aux entreprises américaines de vendre des produits à l’équipementier de télécommunications chinois.

Acacia Communications, Oclaro, Lumentum holdings et Finisar gagnent entre 0,7% et 2%.

Autre motif d’apaisement, Larry Kudlow, le conseilleur économique de Donald Trump, a confirmé que le président américain rencontrerait ses homologues français et canadien lors du sommet du G7, une semaine après l’instauration de droits de douane sur l’acier et l’aluminium en provenance de l’Union européenne, du Canada et du Mexique.

LES PRÉVISIONS de J.M. SMUCKER DÉÇOIVENT

Aux valeurs, Allergan gagne 3,33% après des informations de presse selon lesquelles l’investisseur Carl Icahn détiendrait une petite participation dans le laboratoire pharmaceutique.

Johnson & Johnson perd 0,4% après avoir reçu une offre en numéraire de 2,7 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) de son compatriote Fortive, (3,11%), pour ses produits de stérilisation d’instruments.

Le groupe agroalimentaire J.M. Smucker chute de 7,27% après avoir fait état d’un chiffre d’affaires trimestriel et de prévisions annuelles inférieurs aux attentes.

Du coté des indicateurs, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé de manière inattendue aux Etats-Unis la semaine dernière, un élément qui conforte le scénario de resserrement progressif du marché du travail, ce qui devrait plaider pour une hausse des taux de la Réserve fédérale la semaine prochaine.

Le rendement des Treasuries à 10 ans a touché un plus haut de deux semaines tout près du seuil de 3%.

En zone euro, les places boursières, en nette hausse en matinée, souffrent de la vigueur de l’euro: le CAC 40 lâche 0,06% et le Dax 0,05%. Epargné, le Footsie à Londres gagne 0,21%.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below