June 6, 2018 / 3:12 PM / 6 months ago

E.ON met le sort de la direction d'Uniper dans les mains de Fortum

ESSEN, Allemagne (Reuters) - E.ON a proposé mercredi de reporter un vote sur une motion qui pourrait déclencher une enquête afin de déterminer si la direction de son ancienne filiale Uniper a tenté de bloquer la vente d’une importante participation à Fortum.

E.ON a proposé mercredi de reporter un vote sur une motion qui pourrait déclencher une enquête afin de déterminer si la direction de son ancienne filiale Uniper a tenté de bloquer la vente d'une importante participation à Fortum. /Photo prise le 9 mai 2018/REUTERS/Wolfgang Rattay

Les actionnaires d’Uniper devaient se prononcer lors de leur assemblée générale annuelle sur cette motion déposée par Cornwall Luxembourg, un fonds de l’investisseur activiste Elliott, qui détient 8,03% du capital de la société.

Ce fonds réclame la nomination d’un auditeur spécial chargé d’examiner d’éventuels manquements de la direction liés au projet de vente de la participation restante de 46,65% d’E.ON dans Uniper au finlandais Fortum.

Fortum espère obtenir dans les prochaines semaines les autorisations réglementaires pour cette acquisition de 3,8 milliards d’euros, à laquelle la direction d’Uniper était opposée.

Fortum a annoncé en avril avoir obtenu le feu vert des autorités russes pour racheter 50% au plus du capital de son concurrent allemand Uniper.

La décision de Moscou d’interdire de fait au groupe finlandais une prise de contrôle d’Uniper constitue un revers pour les fonds spéculatifs qui avaient acheté des parts dans l’espoir d’une offre par la suite sur l’intégralité de la société.

Uniper a rejeté l’offre de Fortum l’an dernier, jugeant le prix proposé insuffisant et craignant un démantèlement de la société en cas de prise de contrôle par le finlandais.

Il avait aussi estimé que la fusion proposée n’avait pas beaucoup de sens au regard de sa forte exposition aux centrales électriques au gaz et au charbon, alors même que Fortum met l’accent sur les technologies propres.

L’avocat d’E.ON, Guntram Würzberg, a également demandé aux actionnaires de reporter leur vote à la prochaine assemblée générale, lorsque Fortum sera devenu le principal actionnaire.

Il a estimé qu’il était “trop ​​tôt” pour se prononcer sur la motion, étant donné que les autorités russes et européennes n’ont toujours pas approuvé le projet.

Christoph Steitz et Matthias Inverardi; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below