May 30, 2018 / 1:21 PM / 6 months ago

La croissance américaine du premier trimestre revue en légère baisse à +2,2%

WASHINGTON (Reuters) - La croissance de l’économie américaine au premier trimestre a été légèrement moins forte qu’annoncé initialement en raison d’une révision en baisse des dépenses de consommation et de reconstitution des stocks, mais les réductions d’impôts devraient soutenir l’activité cette année.

La croissance de l'économie américaine au premier trimestre a été légèrement moins forte qu'annoncé initialement en raison d'une révision en baisse des dépenses de consommation et de reconstitution des stocks, mais les réductions d'impôts devraient soutenir l'activité cette année. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

Le produit intérieur brut (PIB) du premier trimestre a augmenté de 2,2% en rythme annualisé, a annoncé mercredi le département du Commerce en publiant sa deuxième estimation. La croissance de janvier à mars avait été annoncée à 2,3% en première estimation, après +2,9% au quatrième trimestre.

L’indice des prix de base, dit PCE “core”, du premier trimestre est ressorti à +2,3% (+2,5% en première estimation).

Des signes de reprise de la croissance sont néanmoins apparus depuis le début du deuxième trimestre, avec des dépenses de consommation des ménages, d’équipement des entreprises et une production industrielle soutenus au mois d’avril. Le marché du logement en revanche semble avoir encore ralenti.

Les économistes s’attendent à une ré-accélération de la croissance avec les premiers effets de la réforme fiscale adoptée par le Congrès à la fin de l’an dernier, ce qui, selon eux, devrait permettre à l’économie américaine d’atteindre l’objectif de croissance de 3% fixé par l’administration Trump.

Les profits des entreprises après impôts ont d’ores et déjà progressé de 5,9% en janvier-mars, contre 1,7% au trimestre précédent, au rythme le plus fort depuis début 2016, reflet de la baisse de l’impôt sur les sociétés de 35% à 21%. Les salaires ont augmenté de 119,5 milliards de dollars (102,9 milliards d’euros) au premier trimestre, 3,1 milliards de plus qu’en première estimation.

FAIBLE DÉPENSES DE CONSOMMATION

En conséquence, le revenu intérieur brut (RIB), une autre mesure de la croissance économique, a crû de 2,8% au premier trimestre, après une hausse de 1,0% au quatrième trimestre 2017.

La consommation des ménages, qui représente plus des deux tiers de l’activité aux Etats-Unis, n’a finalement progressé que de 1,0% au premier trimestre, au lieu de 1,1% annoncé dans la précédente estimation. Il s’agit de sa plus faible progression depuis le deuxième trimestre 2013 et elle succède à une forte croissance, de 4,0%, sur la période octobre à décembre 2017.

L’évolution des stocks des entreprises a aussi été revue en baisse, à un rythme de 20,2 milliards de dollars au lieu de 33,1 milliards en première estimation. Les dépenses de reconstitution des stocks ont contribué à hauteur de 0,13 point de pourcentage à la croissance du PIB, au lieu de 0,43 point annoncé initialement.

Cette moindre accumulation de stocks des entreprises est un élément prometteur pour la croissance au deuxième trimestre.

Le déficit commercial américain au cours des trois premiers mois de l’année a été plus important qu’estimé au départ et le commerce extérieur aura finalement été neutre pour la croissance au lieu d’y contribuer à hauteur de 0,20 point de pourcentage.

La croissance des dépenses d’équipements des entreprises a été revue en hausse à 5,5%, au lieu de 4,7% annoncé le mois dernier, ce qui reste en retrait par rapport à des rythmes de croissance de plus de 10% constatés au deuxième semestre 2017.

L’investissement dans la construction en logements a diminué de 2,0%, alors qu’il était annoncé stable le mois dernier, après un bond en avant de 12,8% sur la période octobre-décembre 2017.

Le rendement des emprunts d’Etat américains à 10 ans a réduit ses gains après ces statistiques, mais prend encore plus de six points de base, autour de 2,83%.

Tableau

Lucia Mutikani, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below