May 29, 2018 / 9:09 AM / 5 months ago

France: La confiance des ménages stable en mai

La confiance des ménages est restée stable en France en mai, se maintenant pour le quatrième mois consécutif au niveau de sa moyenne de long terme, la dégradation des anticipations sur l'évolution du niveau de vie étant compensée par l'amélioration des attentes en matière d'épargne et de chômage, selon les données publiées mardi par l'Insee. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

PARIS (Reuters) - La confiance des ménages est restée stable en France en mai, se maintenant pour le quatrième mois consécutif au niveau de sa moyenne de long terme, la dégradation des anticipations sur l’évolution du niveau de vie étant compensée par l’amélioration des attentes en matière d’épargne et de chômage, selon les données publiées mardi par l’Insee.

L’indicateur synthétisant cette confiance se maintient depuis le mois de février à 100, le niveau de sa moyenne de long terme, puisque l’Institut national de la statistique a revu en baisse d’un point la valeur de l’indicateur pour le mois d’avril, qui avait initialement été annoncée à 101.

Les économistes interrogés par Reuters s’attendaient en moyenne à ce que l’indicateur de confiance des ménages s’établisse à 101 ce mois-ci.

L’enquête de mai fait apparaître une relative stabilité de l’opinion des ménages sur leur situation financière personnelle, passée et future.

Elle reflète en revanche une nette amélioration de celle sur leur capacité d’épargne future, qui progresse de six points et passe au-dessus de sa moyenne de long terme.

Les ménages sont par ailleurs sensiblement plus nombreux qu’en avril à estimer qu’il est opportun d’épargner (+ 5 points).

Ils sont en revanche plus pessimistes sur l’évolution future du niveau de vie en France, le solde correspondant cédant quatre points pour atteindre son plus bas niveau depuis octobre 2016 et repasser légèrement en deçà de sa moyenne de long terme.

Les craintes des ménages sur l’évolution du chômage ont franchement reculé ce mois-ci et le solde correspondant cède six points.

Les soldes reflétant l’inflation perçue et anticipée s’inscrivent tous les deux en nette hausse, les ménages étant plus nombreux qu’en avril à estimer que les prix ont augmenté au cours des douze derniers mois (+ 7 points) et à tabler sur une augmentation des prix au cours des douze prochains mois (+ 7 points également).

Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below