May 24, 2018 / 2:38 PM / 4 months ago

Wall Street recule après l'annulation du sommet Trump-Kim

(Reuters) - La Bourse de New York évolue dans le rouge en début de séance jeudi, pénalisée par l’annulation du sommet américano-nord-coréen prévu en juin, la crainte de voir les Etats-Unis taxer les importations automobiles et le repli des cours du pétrole.

La Bourse de New York évolue dans le rouge en début de séance jeudi, pénalisée par l'annulation du sommet américano-nord-coréen prévu en juin, la crainte de voir les Etats-Unis taxer les importations automobiles et le repli des cours du pétrole. L'indice Dow Jones perd 0,47% vers 14h00 GMT. /Photo d'archives/REUTERS/Lucas Jackson

L’indice Dow Jones perd 117,47 points, soit 0,47%, à 24.769,34 points vers 14h00 GMT. Le Standard & Poor’s 500, plus large, abandonne 0,43% à 2.721,55 points et le Nasdaq Composite cède 0,31% à 7.402,67 points.

Hésitants dans les premiers échanges, les indices se sont enfoncés dans le rouge après l’annonce par Donald Trump de l’annulation de la rencontre avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un prévue à Singapour le mois prochain.

La nouvelle a déclenché un mouvement de repli sur les emprunts d’Etat, le rendement des Treasuries à dix ans revenant sous 2,965% contre près de 2,98% quelques minutes plus tôt.

A la baisse, le S&P du secteur de l’énergie abandonne 1,12% avec le recul marqué des cours du brut américain WTI et du Brent, alimenté par la hausse inattendue des stocks aux Etats-Unis et par les craintes d’une augmentation de la production de l’Opep en réaction aux sanctions américaines contre l’Iran et le Venezuela.

Exxon Mobil (-1,62%) et Chevron (-1,22%) figurent parmi les plus fortes baisses du Dow Jones.

LES CONSTRUCTEURS AUTOMOBILES AMÉRICAINS EN HAUSSE

Troisième motif de préoccupation pour les marchés actions: l’ouverture par l’administration Trump d’une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, susceptible de déboucher sur l’imposition de droits de douane.

Alors qu’en Europe, l’indice Stoxx de l’automobile perd 2,2%, les groupes américains General Motors et Ford, susceptibles de profiter d’éventuelles mesures protectionnistes face à leurs concurrents étrangers, gagnent respectivement 0,82% et 1,27%.

Sur le marché des changes, le billet vert évolue à un plus bas de dix jours face au yen et recule de 0,31% face à un panier de devises de référence, dont l’euro, qui prend 0,31% à 1,1732 dollar.

Au chapitre économique, les inscriptions au chômage ont augmenté plus que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière mais restent conformes à un marché du travail dynamique.

Aux valeurs, Best Buy enregistre l’une des plus fortes baisses du S&P (-6,66%) après la publication de ses résultats trimestriels, marqué par le ralentissement de la croissance des ventes en ligne du distributeur d’électronique grand public.

L Brands, propriétaire de la marque de lingerie Victoria Secret, recule de 1,34% tandis que NetApp cède 0,99% après l’annonce de perspectives annuelles décevantes.

Les marchés européens creusent eux aussi leurs pertes après l’annulation du sommet Trump-Kim: le CAC 40 à Paris perd 0,23%, le Footsie à Londres 0,46% et le Dax à Francfort 0,72%.

Édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below