May 23, 2018 / 3:36 PM / 2 months ago

L'italien Trevi choisit Bain Capital pour son sauvetage

LONDRES/MILAN (Reuters) - Le groupe italien Trevi a choisi de se vendre à Bain Capital Credit pour plus de 900 millions d’euros afin d’assurer son avenir, a-t-on appris auprès de quatre sources.

Le groupe italien Trevi a choisi de se vendre à Bain Capital Credit pour plus de 900 millions d'euros afin d'assurer son avenir, a-t-on appris auprès de quatre sources. /Photo d'archives/REUTERS/Kim Kyung-Hoon

Le groupe d’ingénierie, qui a travaillé sur les fondations de la nouvelle bibliothèque d’Alexandrie et de la Tour de Pise, a fortement pâti du ralentissement des marchés des services pétroliers et de la construction, accumulant un endettement élevé qui l’a contraint à se restructurer.

Bain Capital a remporté la procédure d’enchères face au fonds d’investissement américain Sound Point Capital, ont précisé les sources.

Dans un communiqué publié mercredi soir, Trevi a fait état de discussions avec Bain en vue d’une possible transaction portant sur l’intégralité de son endettement. Aucun engagement n’a été pris et aucune exclusivité n’a été accordée, a ajouté le groupe italien.

Selon les sources de Reuters, Quattro R, un fonds soutenu par la banque publique italienne CDP (Cassa Depositi e Prestiti), deuxième actionnaire de Trevi, a été un temps en lice également avant de retirer son offre.

Le cours de Bourse de Trevi a perdu plus de 90% de sa valeur depuis 2014, passant de 5,7 euros à 0,4 euro, et le groupe a vu son niveau d’endettement enfler l’an dernier à 620 millions d’euros contre 500 millions en 2016.

Dans le cadre de l’accord, Bain Capital s’engage à émettre 150 millions d’euros d’obligations nouvelles pour maintenir la société à flot, tout en restructurant sa dette, ont dit les sources.

Le montage permettra de préserver la structure actionnariale existante du groupe, la famille Trevisani conservant son rang de premier actionnaire avec une participation de 32% via sa holding Ifit.

CDP suit avec 16% et le troisième actionnaire est le fonds américain Polaris Capital Management avec 10%.

Pamela Barbaglia et Stephen Jewkes, Véronique Tison et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below