May 18, 2018 / 8:29 AM / 2 months ago

Les actions reculent, l'euro remonte, les résultats mitigés

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en léger repli vendredi en début de séance après les pics atteints la veille, pénalisées par un rebond de l’euro et animées par une série de résultats d’entreprises diversement accueillis.

Les Bourses européennes évoluent en léger repli vendredi en début de séance. Le CAC 40 perd 0,28% vers 07h50 GMT, le Dax cède 0,12% et le FTSE recule de 0,15%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

À Paris, l’indice CAC 40 perd 0,28% à 5.606,13 points vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,12% et à Londres, le FTSE recule DE 0,15%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,43%, le FTSEurofirst 300 0,29% et le Stoxx 600 0,25%.La séance de jeudi a permis au CAC 40 de finir au plus haut depuis plus de 10 ans, au FTSE de battre son record de clôture, le Dax terminant pour sa part au plus haut depuis février.

Les actions européennes avaient bénéficié du repli de l’euro, qui reprend vendredi 0,2% face au billet vert, repassant 1,18 dollar.

Aux valeurs, la plus forte baisse du Stoxx 600 est pour le groupe de luxe suisse Richemont, qui perd 6,95% après avoir publié un chiffre d’affaires annuel inférieur aux attentes. Swatch Group (-2,12%) suit le mouvement tandis qu’à Paris, LVMH et Kering perdent respectivement 0,75% et 0,31%.

Toujours à Paris, Vivendi prend 0,56% après avoir ouvert en baisse, les investisseurs peinant à déchiffrer les résultats publiés jeudi et à digérer l’absence d’annonce majeure sur l’évolution du capital d’Universal Music Group.]

L’ITALIE FAIT MOINS PEUR

La plus forte baisse du CAC 40 est pour Bouygues, qui perd 1,93% après un abaissement du conseil d’Exane BNP Paribas, passé à “neutre” sur la valeur.

A la hausse, Ubisoft (+5,98%) et Natixis (+3,52%) campent en tête du SBF 120 après des résultats bien accueillis.

Les craintes liées à l’évolution de la situation politique en Italie paraissent refluer avec le rebond de l’euro et la stabilisation des rendements des emprunts d’Etat de référence de la zone euro.

Le rendement des obligations souveraines italiennes à 10 ans grimpe néanmoins encore de trois points de base, à 2,147% après un pic à 2,182% la veille.

Les dirigeants du parti anti-système Mouvement 5 Etoiles (M5S) et de la formation d’extrême droite la Ligue se sont entendus jeudi sur les grands principes d’un accord de gouvernement.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street évoluent en hausse après la baisse de jeudi sur fond de nette remontée des rendements des Treasuries.

Le rendement de l’emprunt d’Etat américain à 10 ans a touché jeudi un pic à 3,128%, son plus haut niveau depuis juillet 2011, et évolue désormais autour de 3,1%.

WASHINGTON ET PÉKIN NÉGOCIENT

Des craintes sur l’inflation, nourries récemment par la hausse du pétrole, de solides indicateurs économiques américains et l’offre abondante de dette destinée à financer la politique de l’administration Trump expliquent cette remontée des rendements obligataires.

Les investisseurs américains restent également prudents face aux négociations commerciales en cours entre les Etats-Unis et la Chine, qui s’annoncent longues et laborieuses.

Les discussions ont repris jeudi à Washington et se poursuivront ce vendredi. De sources américaines, la Chine a proposé à Donald Trump un ensemble de mesures qui permettraient de réduire de 200 milliards de dollars (169 milliards d’euros) par an le déficit commercial des Etats-Unis avec Pékin.

Selon l’une des sources, Boeing serait l’un des grands bénéficiaires de l’offre chinoise. L’avionneur est l’un des premiers exportateurs des Etats-Unis et vend déjà environ un quart de ses avions de ligne à des clients chinois.

L’indice du dollar, qui mesure l’évolution du billet vert face à un panier de devises de référence, prend 0,1%, à proximité d’un pic de six mois.

En Asie, l’indice composite de la Bourse de Shanghai a pris 1,23% et la Bourse de Tokyo a clôturé sur un gain de 0,4%, grâce à la progression de ses valeurs financières et exportatrices.

Le dollar a atteint vendredi son plus haut niveau depuis le 23 janvier face au yen, touchant un pic à 111.

L’indice MSCI regroupant les valeurs d’Asie et du Pacifique (hors Japon) avance de 0,16%.

Édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below