March 6, 2018 / 12:28 PM / 3 months ago

Smurfit Kappa rejette l'offre d'International Paper

par Padraic Halpin

Une usine de Smurfit Kappa à Facture, en Aquitaine. Smurfit Kappa, premier producteur européen d'emballages à base de papier, a rejeté mardi une proposition non sollicitée de l'américain International Paper , estimant que celle-ci ne reflète absolument pas les perspectives de croissance de lui-même et du secteur. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

DUBLIN (Reuters) - Smurfit Kappa, premier producteur européen d’emballages à base de papier, a rejeté mardi une proposition non sollicitée de l’américain International Paper , estimant que celle-ci ne reflète absolument pas les perspectives de croissance de lui-même et du secteur.

Les conditions de l’offre d’International Paper combinent du cash et une participation minoritaire dans l’entité qui serait issue de la fusion, précise Smurfit, qui a recommandé à ses actionnaires de ne rien faire.

L’approche d’International Paper, principal fabricant de boîtes en carton ondulé d’Amérique du Nord, sous-évalue considérablement les actifs, les franchises et la valeur de remplacement et est nettement inférieure aux valorisations établies lors des récentes transactions dans le secteur, indique Smurfit.

Le rejet de cette proposition a fait bondir l’action Smurfit de plus de 19% à un niveau record de 34,08 euros, lui permettant de prendre la tête de l’indice européen Stoxx 600 qui gagne 0,85% vers 11h15 GMT.

Les concurrents européens DS Smith, Mondi, BillerudKorsnas et Stora Enso gagnent eux entre 3% et plus de 4%.

Les actions des sociétés du papier et de l’emballage ont largement surperformé le marché européen au cours des dernières années, la hausse de la consommation et l’explosion du commerce en ligne ayant soutenu la demande d’emballages.

“Le conseil d’administration a rejeté à l’unanimité cette proposition non sollicitée et pour le moins opportuniste. Elle ne reflète pas la véritable valeur intrinsèque du groupe ou encore ses perspectives”, déclare dans un communiqué le président Liam O’Mahony.

“Le conseil pense que les actionnaires quels qu’ils soient ont tout intérêt à ce que le groupe continue d’évoluer en tant qu’entité indépendante”.

Smurfit Kappa, présent dans 35 pays d’Europe et d’Amérique, a dégagé l’an dernier, un bénéfice en légère hausse à 1,24 milliard d’euros, après un solide dernier trimestre. Le groupe estime que la tendance reste positive cette année.

Il a annoncé, dans ses comptes annuels, une accélération de son programme d’investissement qui, selon lui, va permettre d’améliorer sa position sur le marché entre 2018 et 2021.

Selon l’intermédiaire Jefferies, une offre au-dessus de 33 euros “serait une possibilité réaliste d’ouverture de discussions”.

“L’offre n’est pas particulièrement généreuse et nous nous attendons à ce qu’IP revienne à la charge”, a déclaré de son côté à Reuters, Stephen Bailey de Liontrust Asset Management, l’un des actionnaires de Smurfit Kappa. “Une offre de plus de 40 euros par action serait plus proche de la juste valeur”.

International Paper, basé à Memphis, génère environ 75% de ses ventes en Amérique du Nord. Sa capitalisation boursière était près de trois fois supérieure à celle de Smurfit Kappa, à 24,1 milliards de dollars (17,33 milliards d’euros) avant l’annonce.

Wilfrid Exbrayat et Claude Chendjou pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below