February 28, 2018 / 2:25 PM / 3 months ago

USA: La croissance au 4e trimestre légèrement révisée en baisse à 2,5%

WASHINGTON (Reuters) - La croissance économique a ralenti un peu plus fortement qu’estimé initialement au quatrième trimestre aux Etats-Unis, la vigueur des dépenses des ménages ayant pesé sur le commerce extérieur et le niveau des stocks.

La croissance économique a ralenti un peu plus fortement qu'estimé initialement au quatrième trimestre aux Etats-Unis, la vigueur des dépenses des ménages ayant pesé sur le commerce extérieur et le niveau des stocks. /Photo d'archives/REUTERS/Rick Wilking

Le produit intérieur brut (PIB) des Etats-Unis a augmenté de 2,5% en rythme annualisé au cours des trois derniers mois de 2017, contre une première estimation de 2,6%, a annoncé mercredi le département du Commerce.

Cela représente une décélération par rapport au rythme élevé de 3,2% atteint au trimestre précédent.

Cette révision à la baisse pour le quatrième trimestre, conforme aux attentes des économistes, reflète essentiellement un abaissement de l’estimation du niveau des stocks.

La croissance des dépenses des ménages, qui représentent plus des deux tiers de l’activité économique aux Etats-Unis, n’a pas été révisée, à 3,8%.

Il s’agit de son niveau le plus élevé depuis le quatrième trimestre 2014 et cela marque une vive accélération par rapport au rythme de 2,2% observé sur la période juillet-septembre.

Les entreprises américaines ne sont toutefois pas parvenues à hisser leur production au niveau de cette demande, ce qui a entraîné une hausse des importations pénalisante pour la croissance du PIB.

Les importations ont bondi au rythme de 14,0%, soit 0,1 point de plus que la première estimation. Cette accélération est la plus forte depuis le troisième trimestre 2010 et elle a éclipsé la progression des exportations favorisée par la faiblesse du dollar.

En conséquence, le commerce extérieur a amputé la croissance du quatrième trimestre de 1,13 point de pourcentage.

Le dynamisme de la demande a aussi ralenti la reconstitution des stocks, qui n’ont progressé qu’au rythme de 8,0 milliards de dollars, contre 9,2 milliards en première estimation. Les stocks ont ainsi retiré 0,70 point à la croissance du quatrième trimestre.

Lucia Mutikani; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below