February 28, 2018 / 9:35 AM / 8 months ago

Nouveau recul de la consommation des ménages en janvier

PARIS (Reuters) - La consommation des ménages français en biens a accusé une baisse de 1,9% en janvier après avoir déjà reculé de 1,2% en décembre, sous l’effet d’une chute de la consommation d’énergie et d’un repli des achats de matériels de transport, selon les données publiées mercredi par l’Insee.

La consommation des ménages français en biens a accusé une baisse de 1,9% en janvier après avoir déjà reculé de 1,2% en décembre, sous l'effet d'une chute de la consommation d'énergie et d'un repli des achats de matériels de transport. /Photo d'archives/REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

Les économistes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur une hausse de 0,4% des dépenses de consommation le mois dernier.

Avec ce chiffre décevant, la consommation pourrait constituer un frein pour la croissance du premier trimestre. Elle affiche un acquis de croissance pour le reste de la période négatif de 1,7% à fin janvier, qui nécessitera un vif rebond sur février et mars pour être comblé.

En janvier, le mouvement de recul a été quasi généralisé et seules les dépenses en équipement du logement ont été orientées à la hausse (+1,7% après −6,8% en décembre), notamment les achats de matériel audiovisuel, informatique et téléphonique.

La consommation d’énergie a plongé de 7,6% le mois dernier, avec des dépenses de chauffage particulièrement basses en lien avec une météo particulièrement clémente, souligne l’Insee en rappelant que le mois de janvier a été le plus doux depuis 1900.

Les achats de biens fabriqués ont reculé pour le deuxième mois consécutif, avec un repli de 1,1%.

La consommation de biens durables a diminué pour le deuxième mois consécutif (−1,1% après −1,7%), avec un recul de 3,0% pour les matériels de transport, en particulier les achats d’automobiles neuves et d’occasion.

Quant aux achats alimentaires, ils ont également baissé pour le deuxième mois de suite, cédant 0,6% après avoir reculé de 1,5% en décembre.

Les achats de biens représentent près de la moitié de la consommation totale des ménages, qui contribue à son tour à un peu plus de la moitié du produit intérieur brut français.

Myriam Rivet, édité par Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below