February 27, 2018 / 12:08 PM / 4 months ago

Prudence en Europe avant le grand oral de Jerome Powell

par Laetitia Volga

Les Bourses européennes évoluent en territoire négatif mardi à la mi-séance et Wall Street est attendue en baisse, le marché jouant la prudence avant l'intervention du nouveau président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, au Congrès américain. À Paris, le CAC 40 recule de 0,09% vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,55% et à Londres, le FTSE perd 0,2%. /Photo d'archives/REUTERS/Ralph Orlowski

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en territoire négatif mardi à la mi-séance et Wall Street est attendue en baisse, le marché jouant la prudence avant l’intervention du nouveau président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, au Congrès américain.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,09% à 5.339,23 points vers 11h50 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,55% et à Londres, le FTSE perd 0,2%.

L’indice paneuropéen FTSEurofirst 300 lâche 0,39%, l’EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,3% et le Stoxx 600 perd 0,4%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en repli d’environ 0,3% pour les trois indices majeurs.

Jerome Powell sera entendue à partir de 15h00 GMT par la commission des Services financiers de la Chambre des Représentants. Les acteurs du marché n’en attendent pas de déclarations spectaculaires mais seront attentifs à ses commentaires éventuels sur la conjoncture américaine et l’impact de la réforme fiscale adoptée en décembre.

“Le marché est un peu prudent mais il est probable que Powell mette l’accent sur une continuité de la politique monétaire car il ne serait pas dans son intérêt d’avoir des réactions majeures sur le marché; cela rendrait son travail plus difficile”, estime Anje Praefcke, chargé de la stratégie devises chez Commerzbank à Francfort.

“Il va probablement dire ce que nous avons vu dans les ‘minutes’ de la Fed à savoir que les perspectives sur l’économie américaine se sont considérablement améliorées à court terme et que les salaires et l’inflation des prix à la consommation ont surpris à la hausse.”, poursuit-il.

Pour l’heure, peu de mouvement sur le marché des changes. L’euro est pratiquement inchangé face au billet vert à 1,2315 et ce dernier est stable face à un panier de devises de référence.

Les investisseurs européens surveilleront à 13h00 GMT la première estimation de l’inflation en Allemagne en février, après les statistiques de plusieurs Länder suggérant un ralentissement de la hausse des prix. Ils ont par ailleurs pris connaissance de la baisse conforme aux attentes du sentiment économique au mois de février dans la zone euro, la confiance reculant dans tous les secteurs à l’exception des services.

COMCAST LANCE UNE OFFRE SUR SKY, QUI S’ENVOLE DE PLUS DE 20%

Du côté des statistiques américaines, plusieurs indicateurs animeront la séance, notamment avant l’ouverture de Wall Street les commandes de biens durables, à 13h30 GMT, et l’indice des prix immobiliers S&P Case Shiller à 14h00 GMT.

Aux valeurs, le titre du groupe britannique de télévision payante Sky bondit de 20,59%, de loin la plus forte hausse du Stoxx 600, après la présentation par l’américain Comcast d’une offre d’achat de 22,1 milliards de livres (25,05 milliards d’euros), un défi lancé aussi bien à Twenty-First Century Fox, le groupe de Rupert Murdoch, qu’à Walt Disney, qui doit racheter une parti des actifs de l’empire bâti par Rupert Murdoch.

L’action Poste Italiane gagne 5,8% après la présentation d’un plan stratégique censé gonfler le dividende et le bénéfice via la création de nouveaux produits d’assurance et le développement de la livraison de colis.

La société biotechnologique DBV Technologies enregistre la plus forte hausse de l’indice SBF 120 à Paris avec un gain de 5,67%, le marché saluant les résultats préliminaires d’une étude sur le Viaskin Milk, un traitement de l’allergie aux protéines du lait chez les enfants et adolescents.

A la baisse, les constructeurs automobiles allemands BMW, Volkswagen et Daimler perdent entre 0,9% et 2%; le Tribunal administratif fédéral de Leipzig a jugé mardi que les grandes villes avaient le droit d’interdire la circulation des voitures diesel polluantes, un jugement qui pourrait concerner 12 millions de véhicules.

Sur le marché pétrolier, les cours du baril sont en légère baisse, pénalisés par la perspective d’une croissance continue de la production américaine, qui pourrait dépasser celle de la Russie dès l’an prochain. Le Brent perd 0,34% et le brut léger américain lâche 0,52%.

Avec Jemima Kelly, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below