February 23, 2018 / 12:34 PM / 8 months ago

Chine: Un proche du président Xi favori pour la banque centrale

PÉKIN (Reuters) - Economiste formé à Harvard et homme de confiance du président chinois Xi Jinping, semble être le favori pour devenir le prochain gouverneur de la Banque populaire de Chine (BPC), ont dit à Reuters trois sources proches du dossier.

Liu He (photo), économiste formé à Harvard et homme de confiance du président chinois Xi Jinping, semble être le favori pour devenir le prochain gouverneur de la Banque populaire de Chine, ont dit à Reuters trois sources proches du dossier. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee/File Photo

Déjà principal conseiller économique du président chinois, Liu He pourrait remplacer l’actuel gouverneur de la banque centrale chinoise, Zhou Xiaochuan, en mars, à l’occasion de la session annuelle du Parlement.

Zhou Xiaochuan, 70 ans, est à ce jour celui qui resté le plus longtemps à la tête de la Banque populaire de Chine, sa prise de fonction à ce poste remontant à 2002. Comme Liu He, il se singularise en laissant ses cheveux blanchir alors que nombre de caciques chinois les teignent en noir.

Un éventuel changement à la tête de la banque centrale chinoise est suivi de près par les acteurs des marchés financiers mondiaux puisque tout modification de la politique monétaire de la deuxième puissance économique mondiale est susceptible d’avoir des répercussions bien au-delà de ses frontières.

La nomination d’une nouveau gouverneur de la banque centrale chinoise entrerait dans le cadre d’un plus vaste remaniement à la tête de l’Etat à la suite du 19ème congrès du parti communiste organisé en octobre, au cours duquel Xi Jinping a présenté sa vision pour le développement à long terme du pays et mis en avant ses fidèles.

Même si Liu He fait la course en tête pour le poste, les sources ont dit qu’il n’était pas encore sûr d’être nommé.

DES LIENS QUI REMONTENT À L’ADOLESCENCE

Ni la Banque populaire de Chine ni le Bureau d’information du conseil d’Etat, qui s’occupe de la communication du gouvernement chinois, n’ont immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Avant le congrès d’octobre du PCC, des sources avaient dit à Reuters que Guo Shuqing, qui dirigé l’autorité de régulation bancaire du pays, et Jiang Chaoliang, un vétéran du secteur bancaire, tenaient la corde pour le poste de gouverneur de la BPC.

Mais, lors du congrès, Liu He, qui parle couramment anglais, a vu son influence grandir avec son élection parmi les 25 membres du bureau politique du Parti communiste chinois, deuxième structure la plus importante de l’exécutif chinois derrière le comité permanent du bureau politique du PCC, composé de sept membres.

Des sources avaient précédemment dit à Reuters que Liu He était bien parti pour devenir l’un des quatre vice-Premiers ministres chinois, chargé de l’économie et du secteur financier.

Deux sources ont affirmé qu’il pourrait à la fois être vice-Premier ministre et gouverneur de la BPC. Il marcherait alors dans les pas de Zhu Rongji, qui a cumulé ces deux fonctions dans les années 1990 pour ensuite devenir Premier ministre entre 1998 et 2003.

Liu He et Xi Jinping ont une histoire commune puisque leurs deux familles ont subi des purges pendant la Révolution culturelle de 1966-1976 et que leurs pères ont tous deux été hauts responsables.

Une source au fait des liens qui unissent les deux hommes avait dit précédemment à Reuters qu’ils se connaissent depuis leur adolescence et qu’ils sont restés en contact depuis.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below