February 22, 2018 / 9:30 AM / 10 months ago

Les Bourses européennes dans le rouge, craintes autour des banques centrales

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en nette baisse jeudi dans la matinée, dans le sillage de Wall Street, sur fond de craintes entourant la normalisation des politiques monétaires des grandes banques centrales.

Les principales Bourses européennes évoluent en nette baisse jeudi. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,75% à 5.262,38 points vers 09h10 GMT dans une séance animée par de multiples publications de résultats. À Francfort, le Dax abandonne 1,22% et à Londres, le FTSE cède 1,15%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, l’indice CAC 40 recule de 0,75% à 5.262,38 points vers 09h10 GMT dans une séance animée par de multiples publications de résultats.

À Francfort, le Dax abandonne 1,22% et à Londres, le FTSE cède 1,15%.

L’indice EuroStoxx 50 de la zone euro se replie de 0,89%, le FTSEurofirst 300 perd 0,94% et le Stoxx 600 recule de 0,98%.

La Bourse de New York a fini dans le rouge mercredi après s’être retournée à la baisse à la suite de la publication du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale (Fed), qui a conforté les anticipations de hausses de taux aux Etats-Unis.

“Les membres sont convenus que l’amélioration des perspectives économiques à court terme augmentait la probabilité qu’une trajectoire ascendante progressive du taux des fonds fédéraux soit appropriée”, est-il ainsi écrit dans les “minutes” de la réunion des 30 et 31 janvier derniers, la dernière présidée par Janet Yellen.

La publication des débats au sein du comité de politique monétaire de la Fed (FOMC) a aussi entraîné un raffermissement du dollar et une hausse des rendements des emprunts d’Etat américains, le 10 ans ayant touché mercredi soir un nouveau plus haut de plus de quatre ans, à 2,957%.

EN ATTENDANT LES “MINUTES” DE LA BCE

La réaction sur le marché obligataire est toutefois beaucoup plus mesurée jeudi : le rendement des Treasuries à 10 ans retombe vers 2,92%, ce qui entraîne ses homologues européens à la baisse. Le rendement du Bund allemand à 10 ans recule vers le seuil de 0,71%.

De la même façon, la hausse du dollar ralentit, le billet vert ne gagnant plus que 0,1% face à un panier de devises de référence. La devise américaine perd notamment du terrain face au yen (-0,46%) qui profite des incertitudes actuelles sur le marché.

“Plus que jamais, la tendance sera donnée par New York aujourd’hui : est-ce que les ‘minutes’ seront facilement absorbées ou vont-elles servir de catalyseur à un retour plus durable de la baisse sur le S&P 500 ?”, observe Tangi Le Liboux, stratège chez Aurel BGC.

Avant l’ouverture de Wall Street, les investisseurs surveilleront aussi avec attention la publication, à 12h30 GMT, du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Outre l’actualité autour des banques centrales, la cote européenne est animée par une nouvelle salve de publications de résultats.

Parmi les plus fortes hausses à Paris, Bouygues (+2,06%), TechnipFMC (+2,42%) et Arkema (+2,13%) sont recherchés après leur publication annuelle et du quatrième trimestre.

A l’inverse, Technicolor (-21,07%), Ingenico (-14,16%) et Vallourec (-9,64%) sont durement sanctionnés après des résultats et/ou des prévisions jugés décevants.

Ailleurs en Europe, Barclays bondit de 5,39%, la banque britannique s’étant engagée à reprendre la distribution d’un dividende plein en 2018, ce qui a plus que compensé la publication d’un bénéfice annuel inférieur aux attentes.

Édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below