February 21, 2018 / 5:30 PM / 8 months ago

Vallourec se veut prudent pour 2018 à cause de la volatilité

PARIS (Reuters) - Vallourec a publié mercredi des résultats en nette amélioration au titre de 2017, tirés par le rebond du marché pétrolier et gazier aux Etats-Unis et ses économies, mais le groupe a souligné que la forte volatilité de son environnement l’incitait à la prudence.

Vallourec a publié mercredi des résultats en nette amélioration au titre de 2017, tirés par le rebond du marché pétrolier et gazier aux Etats-Unis et ses économies, mais le groupe a souligné que la forte volatilité de son environnement l'incitait à la prudence. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

Le président du directoire du producteur de tubes sans soudure en acier, Philippe Crouzet, a cependant déclaré lors d’une conférence de presse que le groupe visait une “certaine amélioration” de son résultat brut d’exploitation (RBE) en 2018, sans toutefois fournir de prévisions chiffrées.

“Il y a une certaine volatilité - pour ne pas dire fragilité - et en tout cas imprévisibilité, ce qui nous amène à une certaine prudence”, a-t-il également dit, soulignant en premier lieu les variations des prix du pétrole.

Vallourec a également prévenu que la volatilité “inhabituellement importante et défavorable” des prix de certains consommables - en particulier les électrodes utilisées dans le fours électriques - et des taux de change risquait de pénaliser ses performances à hauteur de quelques dizaines de millions d’euros s’ils se maintenaient à leurs niveaux actuels.

“Compte tenu de l’impact de (...) facteurs complètement extérieurs, et en particulier des taux de change, ça n’a pas beaucoup de sens de faire une ‘guidance’ précise”, a jugé Philippe Crouzet.

En termes de tendances, le groupe estime que le nombre moyen de plates-formes de forage aux Etats-Unis devrait augmenter “modérément” en 2018 tandis que l’activité de forage resterait stable au Brésil, le groupe visant en outre un renouvellement de son contrat avec Petrobras au premier semestre.

Dans le reste du monde, il estime que l’augmentation des appels d’offres pour des projets pétroliers et gaziers devrait se traduire par une croissance des commandes, avec un effet positif sur les livraisons prévu principalement à partir de 2019.

CONTACTS AVEC DES REPRENEURS POTENTIELS POUR TARBES ET COSNE

Le directeur financier, Olivier Mallet, a en outre indiqué que le groupe se poserait la question de verser de nouveau un dividende une fois que son cash-flow disponible redeviendrait positif, ce qui ne sera pas encore le cas en 2018.

Vallourec a enregistré au titre de 2017 une perte nette de 537 millions d’euros (contre -758 millions un an plus tôt), un RBE de 2 millions (contre -219 millions) et un chiffre d’affaires de 3.750 millions (+26,5%), tandis que son cash-flow disponible s’est établi à -423 millions (contre -395 millions).

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes attendaient en moyenne une perte nette de 472 millions d’euros, un RBE de -9 millions et un chiffre d’affaires de 3.638 millions.

Le groupe a réalisé environ 50% de l’objectif de 750 millions d’euros de contribution additionnelle au résultat brut d’exploitation de son plan de transformation, le groupe se disant confiant dans l’atteinte de cet objectif d’ici fin 2020.

Vallourec a en particulier souligné que ses économies atteignaient déjà 315 millions d’euros en deux ans, par rapport à un programme de 400 millions sur cinq ans, et qu’il dépasserait donc ses objectifs en la matière.

Le groupe a par ailleurs noué des contacts avec des repreneurs potentiels pour ses sites de Tarbes (Hautes-Pyrénées) et de Cosne-sur-Loire (Nièvre), qui emploient quelque 50 et 120 personnes respectivement.

Ses effectifs s’établissaient à 19.100 personnes à fin 2017 contre 17.500 à fin 2016, une hausse due à l’intégration du chinois Tianda.

Avant ces annonces, l’action Vallourec a clôturé sur un cours de 4,947 euros, accusant un repli de 1,7% depuis le début de l’année après -23% en 2017, pour une capitalisation boursière proche de 2,3 milliards.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below