February 16, 2018 / 7:08 AM / 5 months ago

Le bénéfice d'Allianz moins bon que prévu, en baisse de 22%

FRANCFORT (Reuters) - L’assureur allemand Allianz a subi un recul de 22% de son bénéfice net au quatrième trimestre en raison de la réforme fiscale aux Etats-Unis, de la faiblesse du dollar, des catastrophes naturelles et de diverses charges exceptionnelles.

Allianz a publié vendredi un bénéfice net en repli de 22% au quatrième trimestre, pénalisé par la réforme fiscale aux Etats-Unis, un dollar faible, des catastrophes naturelles et diverses charges exceptionnelles. /Photo d'archives/REUTERS/Michaela Rehle

Ce bénéfice net de 1,427 milliard d’euros publié vendredi est inférieur aux prévisions des analystes qui l’attendaient en moyenne à 1,587 milliard d’euros, selon une enquête Reuters.

Sur l’ensemble de l’année 2017, Allianz a dégagé un bénéfice d’exploitation de 11,1 milliards d’euros, à peu près conforme aux attentes des analystes et aux propres prévisions du groupe.

“Le groupe a atteint ses objectifs de performance, maintenu un niveau extraordinaire de solidité du bilan et reversé 3 milliards d’euros aux actionnaires via des rachats d’actions en 2017”, a commenté le président du directoire, Oliver Bäte.

“Allianz a aussi effectué d’importantes avancées stratégiques”, a-t-il ajouté.

En 2017, les assureurs ont dû verser des indemnisations pour un montant record d’environ 135 milliards de dollars (108 milliards d’euros) à la suite d’une série d’ouragans, de tremblements de terre et d’incendies aux Etats-Unis et au Mexique.

Cette vague de catastrophes naturelles a un peu plus fragilisé le secteur de l’assurance, confronté depuis des années à une baisse de ses tarifs provoquée par une concurrence accrue et à des taux d’intérêt extrêmement bas.

Allianz avait prédit en novembre que son bénéfice d’exploitation annuel serait dans “la partie haute” de sa fourchette d’objectifs comprise entre 10,3 milliards et 11,3 milliards d’euros.

Le groupe allemand a précisé vendredi que son ratio combiné, un indicateur très suivi dans le secteur, avait progressé de 0,9 point à 95,2% en 2017 pour son assurance dommage.

Au-dessus de 100, ce ratio signifie que les charges sont supérieures aux primes perçues.

Allianz compte ramener ce ratio à 94% “d’ici fin 2018”, a dit Oliver Bäte.

L’assureur allemand a inscrit dans ses comptes du quatrième trimestre une charge de 210 millions d’euros liée à la vente de l’établissement Oldenburgische Landesbank.

La réforme fiscale adoptée en décembre aux Etats-Unis a pesé à hauteur d’environ 100 millions d’euros sur le résultat de 2017 mais elle sera bénéfique d’environ 300 millions d’euros sur les comptes de l’exercice en cours.

Claude Chendjou et Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below