February 15, 2018 / 6:47 PM / 10 months ago

Le président de Thomson Reuters voulait plus pour la division F&R

David Thomson, président de Thomson Reuters, a exhorté le conseil d'administration du groupe à tenter d'obtenir des termes plus favorables pour la vente à Blackstone d'une participation majoritaire dans sa principale division, Financial & Risk, rapporte jeudi le Wall Street Journal, citant des sources proches des négociations. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri

TORONTO (Reuters) - David Thomson, président de Thomson Reuters, a exhorté le conseil d’administration du groupe à tenter d’obtenir des termes plus favorables pour la vente à Blackstone d’une participation majoritaire dans sa principale division, Financial & Risk, rapporte jeudi le Wall Street Journal, citant des sources proches des négociations.

Thomson Reuters a annoncé fin janvier qu’il allait céder au fonds Blackstone une participation de 55% dans Financial & Risk, qui fournit des informations, des données et des analyses aux entreprises du secteur financier. Cette opération d’un montant de 17 milliards de dollars (13,6 milliards d’euros) devrait être conclue au cours du second semestre 2018.

Des dirigeants de Woodbridge Co, le véhicule d’investissement de la famille Thomson contrôlant sa participation majoritaire dans Thomson Reuters, ont exprimé leur désaccord vis-à-vis de David Thomson et ont approuvé la transaction, écrit le WSJ.

David Binet, directeur général de Woodbridge et vice-président de Thomson Reuters, n’a pas pu être joint dans l’immédiat. Un porte-parole de Thomson Reuters a refusé de s’exprimer sur le sujet.

David Thomson a finalement voté en faveur de la vente de F&R mais seulement après avoir exprimé auprès des autres administrateurs son inquiétude quant au fait qu’ils n’aient pas tenté d’obtenir un prix plus élevé ni cherché d’autres acquéreurs éventuels, poursuit le WSJ, qui n’identifie pas ses sources.

Blackstone a été à l’origine, l’été dernier, des négociations pour prendre cette part majoritaire dans F&R, une opération qu’ont fortement appuyée le directeur général de Thomson Reuters, Jim Smith, et des administrateurs dont David Binet, selon le Wall Street Journal.

La division Reuters News va rester dans le giron de Thomson Reuters et continuera à fournir des informations à Financial & Risk une fois concrétisée l’opération avec Blackstone.

Jim Finkle à Toronto, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below